Harcèlement : Qui en veut à Sako Condé?

By on 25 janvier 2013
Les bonnes âmes ne savent plus à quel saint se vouer dans l’affaire Sako Condé. Depuis qu’il a déserté la concession familiale suite à une accusation du voisinage d’abriter des personnes douteuses sous le toi familial, le fils de feu Lancéy Condé n’a donné, même en ce début de l’an 2013, aucun signe de vie.
Son statut d’homosexuel serait-il à l’origine de tous ses malheurs ? C’est ce que beaucoup de personnes de son village à Kouroussa (Haute-Guinée) laissent croire. Car, pour ceux qui connaissent la société guinéenne et l’islam qui est la religion dominante, les pratiques d’homosexualité, qualifiées d’humiliantes et honteuses par bon nombre de gens, restent impardonnables. Surtout que monsieur Sako Condé n’avait pour seule couverture que son père.
A cause de lui d’ailleurs, le mépris, l’abandon, l’isolement et autres tracasseries de tous ordres pèsent aujourd’hui sur les membres de la famille Condé. Allant jusqu’à leur arracher leur droit de propriété sur la concession orfèvre à Kouroussa, léguée par le défunt père.
Selon des sources bien introduites, le sieur Sako Condé avait échappé à une tentative de lynchage, sans trop de commentaire. C’est le Pasteur Michel Loua qui lui aurait répandu sa grâce en lui filant l’information de la tentative en cours. A en croire les mêmes sources, ce dernier avait arrêté et incarcéré dans un commissariat de la haute banlieue de Conakry où il a trouvé la mort dans des conditions encore floues.
Certains observateurs avancent par contre l’hypothèse selon laquelle le Pasteur a été éliminé en vue de brouiller toutes les pistes d’enquêtes débouchant sur eux. Quant au capitaine Kanda Condé l’oncle paternel de Sako, il a voulu garder le profil bas devant cette affaire: « je pense que chacun a le droit d’exprimer ses opinions partout où il se trouverait », avance-t-il nonchalamment.
Au nombre des personnes tracassées, figure madame Condé Sona  Mara qui n’a pas pu échapper à la foudre des gens. Elle est accusée d’avoir encouragé Sako Condé dans cette affaire d’homosexualité.  Ses propres parents vivant en Côte d’Ivoire l’ont carrément rejetée.
Sako Condé serait-il en cavale ?
C’est la variante du moins heureuse que tout le monde s’anime ici, écartant celle d’une éventuelle mort. Car, depuis l’incendie qualifié criminel qui a ravagé chez les Condé, l’on a perdu les traces de Sako Condé.
Serait-il encore en vie ?
Car, sa boutique sise à Matoto n’a plus ouvert ses portes depuis.  Pire, l’enquête sur l’assassinat de son père  n’a rien donné.
Ce que l’on peut croire pourtant est que le statut d’homosexualité de Sako Condé explique à la fois le mépris, le harcèlement affichés des gens de son ethnie contre sa propre personne et l’incendie jugé criminel par les services de police du domicile privé de la Famille Condé.
Jean togba Césaire

About guineelive

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*