Partager
Comme annoncé par Guineelive, le dossier de la tentative de détournement des 13 milliards était encore ce lundi devant le tribunal de première instance de Kaloum.
Le directeur de l’agence principale de la banque centrale, M.Mahmoud Touré a comparu à titre de renseignement.
Selon M.Touré, pour des raisons sociales, il était absent le vendredi 18 mai au bureau et se trouvait dans on village à Foreacariah.
Pour rappel, c’est ce jour là que les deux lettres incriminées avaient été  envoyées à la banque centrale par le trésor public.
A son retour au bureau le  lundi 21 mai dira Mahmoud Touré, il a été appelé aux environs de 19h45 ce jour par le chef de cabinet du Ministère de l’économie et des Finances, Moussa  Kéita au téléphone pour lui demander d’annuler les lettres de paiements numéro 1065 et 1066 qui étaient fausses.
 Mais en matière bancaire dira M.Touré, je lui ai comprendre que les instructions verbales ne comptent pas. Je lui ai alors demandé d’écrire officiellement à la banque centrale. Ce qu’il a fait mardi et  transmis au premier vice gouverneur de la banque centrale puisque le gouverneur était absent et  j’ai aussitôt exécuté suivant les recommandations du vice gouverneur. « J’ai appelé les banque primaires qui ont reçu l’argent pour leur demander de ne pas décaisser l’argent ».
Aux nombreuses questions des avocats et de la cour sur le fait que le 21 mai à 19h45, il n’a pas exécuté les instructions du chef de cabinet du Ministère de l’économie et des Finances, Mahmoud Touré affirme que la banque centrale ne relève pas du Ministère de l’économie et des finances mêmes s’il y a une interdépendance entre les deux institutions. « Le chef de cabinet du Ministère de l’économie et des Finances Moussa Kéita n’a aucun droit de me donner des ordres ».  Mieux, en matière bancaire, on n’exécution les instructions verbales », rassure Mahmoud Touré. Avant d’ajouter que même si c’est le premier responsable de la banque centrale qui lui demandait d’exécuter une instruction verbale sans l’écris, qu’il allait refuser conformément aux règles bancaires.
 A la question de savoir si la signature du Ministre de l’économie et des Finances a été imitée ou pas, Mahmoud Touré a noté qu’il ne peut ni affirmer, ni confirmer avant d’ajouter « le Ministre des  Finances est inconstant dans ses signatures. Il peut faire  plusieurs signatures différentes », dixit le directeur de l’agence centrale de la banque centrale de la République de Guinée.
Cette réponse a soulevé de nombreuses questions de la cour avant que la cour ne demande à M.Touré de regagner son bureau puisqu’il a été entendu à titre de renseignement.
Par ailleurs et pour la manifestation de la vérité, la présidente du Tribunal de première instance de Kaloum, Madame hadja Kadiatou Traoré a  demande au ministère public représenté par Ibrahima Sory Cissé de tout faire pour que le 1er vice gouverneur de la banque centrale, le directeur national adjoint du Trésor et  de la  comptabilité publique et la secrétaire particulière du gouverneur de la banque centrale comparaissent prochainement. Nous y reviendrons
.
 
Naby Camara
Partager