Partager
Le samedi dernier, le chef de cabinet du Ministère de l’économie et des Finances, Moussa  Kéita avait apporté un communiqué aux medias d’Etat et à plusieurs medias de la place pour enfoncer le tribunal de la première instance de Kaloum dans le dossier des 13 milliards de GNF.
Un des articles de votre quotidien d’information en fait foi.
Et bien à l’audience de ce lundi, le procureur de la République, représentant la société est sorti aussi de sa réserve.
Ibrahima Sory Cissé a estimé que le communiqué du chef de cabinet du Ministère de l’économie et des Finances, Moussa Kéita a diffamé et calomnié la cour en disant que les deux lettres n’avaient pas été présentées à la cour alors que c’était du faux. « Les deux lettres avaient bel et bien été jointes au dossier, contrairement à ce qu’il dit ».
 
Plus loin, le procureur de la République affirme que le Ministre de l’économie et des Finances n’était même pas à Conakry comme pour dire que ce n’est pas lui qui a écris le communiqué dont son chef de cabinet l’attribut la paternité. « C’est Moussa Kéita qui a écris et déposé aux medias et non le Ministre Kerfalla Yansané ».
 
Ibrahima Sory Cissé a enfin menacé « au temps opportun, je me réserve le droit de porter plainte contre lui pour diffamation ».
 
Naby Camara
Partager