Partager
L’opposition guinéenne promet de faire des manifestations et meetings sur toute l’étendue du territoire guinéenne à partir du 7 février …
La maison de la presse de Coléah  a servi de cadre pour  la tenue d’une conférence  de presse du collectif de  L’ADP  et le CDR sur le thème « point sur la situation socio politique du pays ».
Elle s’est déroulée en présence de Mamadou  Cellou  Diallo de l’UFDG, JEAN Marc Telliano du RDIG, Sidya Touré UFR, Kassory Fofana de GPT, Aboubacar Sylla de l’UFC et bien d’autres leaders de parti politique.
D’entre de jeu,  le porte parole du collectif de l’ADP monsieur Aboubacar Sylla a dans son discours  soulevé  la violation par le président de la CENI  de la loi portant sur la création de cette institution. Il parle aussi de la non confirmation du vote des guinéens de l’étranger, le choix d’un nouvel operateur qui n’est pas waymark. Ce n’est pas tout comme grief car l’opposition parle aussi le fait d’établir un chronogramme réaliste fixant les élections législatives au 12 Mai. Le fait de rejeter le chronogramme B fixant les élections législatives au 22 septembre pouvant régler  tous les points de revendications de l’opposition, la non publication du rapport de l’OIF. Le fait  aussi que le président de la CENI  à associer les préfets et sous- préfets à l’installation des démembrements de la CENI.
Il a dit que l’opposition va emprunter toutes les voies pour avoir des dialogues avec le pouvoir, mais leurs efforts ont  été vains.
Il a enfin  dit qu’aujourd’hui la seule alternative pour l’opposition est d’organiser les  manifestions publiques et pacifiques  sur toute l’étendue du territoire pour montrer à l’opinion nationale et internationale  des violations dans ce processus en cours.
Il a déclaré que la journée du 07 Septembre 2013 sera consacrée à la  manifestation de l’opposition sur Conakry  et toutes les villes de l’intérieur du pays.
 Pour terminer, il a dit que cette manifestation sera continuelle  jusqu’à ce qu’ils aient gain de cause sur les  points de revendication.
A son tour, Cellou Dalein Diallo  a dit qu’ils ont accepté le choix de Bakary  Fofana  malgré qu’il ait des affinités avec Alpha Condé. De nos jours,  nous  le jugerons  à travers les  violations flagrantes des textes de  loi sur la CENI.
Il a enfin dit qu’ils ne sont pas des opposants qui  réclament pour réclamer mais plutôt qu’ils veulent avoir des solutions profitables pour tout le peuple de Guinée.
Sidya Touré de l’URF  pour sa part note qu’il y a 50 0000 électeurs qui ont ajouté au cours du recensement du mois de mai 2012 qui sont dans le fichier de waymark. Pour lui, tout ceux-ci constituent  pour l’opérateur un atout pour faire une mascarade électorale.
Ibrahima Kassory Fofana du GPT a dit  de son coté que sa position personnelle n’est pas de faire seulement la marche, mais plutôt d’en appeler les citoyens guinéens  de s’abstenir de participer à toutes les situations du processus en cours tant que ces points de revendications ne sont pas résolus.
Daouda Yansané
64 44 23 43
Partager