Partager
Le dossier de la tentative de détournement de 13 milliards de GNF tire à sa fin. Et pour cause. Ce jeudi, l »on a eu droit aux réquisitions et plaidoiries du procureur de la république d’une part et de l’autre des avocats de la partie civile et ceux de la défense.
Le procureur, représentant la société guinéenne dans ce procès, Ibrahima Sory Cissé a requit  10 ans par défaut et  un million de GNF contre les deux fuyards Ibrahima Sory Condé et Sayon Camara pour faux en écriture public et authentique  de détournement de fond public
Le planton  Saidouba Diakité  doit prendre selon le procureur cinq ans  et cinq cent mille GNF  pour faux en écriture public et authentique  et détournement de fond public.
L’autre  planton, El hadj Amadou Diouldé Diallo et Mohamed Fofana à trois ans  avec sursis et cinq cent mille GNF.
Par ailleurs, le procureur, représentant la société guinéenne dans ce procès, Ibrahima Sory Cissé  a requit  la relaxe pure et simple pour l’ancien payeur général Ousmane Camara, alias Cosa qui a passé 17 ans à son poste et l’ancien Directeur  adjoint de l’agence principale de la banque centrale Balla  Moussa  Mara pour délit non constitués.
Les avocats de la partie civile ou de l’Etat, c’est selon eux sont convaincus que les prévenus sont bien coupable.
Pour les dommages et intérêts au préjudice de l’Etat, la partie civile réclament aux prévenus de payer à l’Etat guinéen la faramineuse somme de 100 milliards de GNF.
Ce que les avocats de la défense ont balayé du revers de la main en criant à l’innocence de leur client.
La délibération ça sera pour demain vendredi à partir de 10 heures. L’on saura alors si la présidente du tribunal de première instance de Kaloum, Madame Kadiatou Traoré va suivre le procureur dans son réquisitoire ou pas.
Ousmane Cissé
Partager