Partager
Incroyable,  mais, c’est bien vrai. Les 100 bus  acheté par l’ancien Premier Ministre, Lansana Kouyate en 2008  au nom de la Guinée et grâce à l’argent du contribuable guinéen sont entrain d’être décapités, découpés et de montes pièces par pièces. C’est du  moins le constat fait par votre quotidien en ligne Guineelive au siège de la SOTRAGUI à  Matoto en haute banlieue de Conakry.
La scène se passe dans une vaste cour aux yeux et à  la barbe des citoyens qui n’ont presque rien vu de leur contribution au développement de leur pays. Ceux des curieux ou simples citoyens  qui voudraient avoir le cœur net pourront se rendre sur les lieux comme Guineelive.   A l’entrée de la cour, ils seront d’abord tympanisés par les bruits des manœuvres  qui tapent fort pour mettre les 100 bus pièces par pièces. L’heure est à  la décapitation.
Selon les informations recueillies sur place, l’ordre que certains observateurs qualifient de satanique a été donne par le Ministre délégué au Transport,  El hadj Ahmed Tidjane Traore. Selon la même source, le ministre a même passe un contrat avec une société de collecte de fer au Port autonome de Conakry. A ce niveau, difficile de dire celui qui q mandate le Ministre Traore.
A propos justement des pièces, il faut dire qu’il y a trois tas. Un tas compose essentiellement des épaves, un autre tas des pièces des 100 bus et un autre tas de fauteuils. Les travaux se poursuivent toujours. Et pour cause. Il est difficile de mettre pièce par pièce 100 bus.
Qui a donne l’ordre au  Ministre délégué au Transport,  El hadj Ahmed Tidjane Traore, seul le président Alpha Condé pourrait donner une réponse à cette question.
Pour rappel, disons  qu’en 2007 après les douloureux événements de janvier février  de la même année qui ont laisse plusieurs personnes sur le carreau, l’ancien diplomate onusien,   Lansana Kouyaté a été nomme Premier Ministre. Il était l’un des quatre personnalités qui avaient retenu le mouvement syndical  guinéen pour occuper ce poste.
Et justement, c’est vers la fin de cette année 2007 que LK pour les intimes a négocié ces 100 bus à coût de plusieurs millions de dollars sortis des caisses du contribuable guinéen. Et si nos souvenirs sont exacts, c’est au mois de mai 2008 que ces bus ont atterris au Port autonome de Conakry. Lansana Kouyaté était toujours aux affaires.
A peine ces bus mis en circulation, nombreux sont  des observateurs  qui ont déclare que ces bus présentent des signes de vieillesse. D’autres sont allés plus loin pour parler de vieux bus surfacturés par Lansana Kouyaté. Vrai ou faux, en tout cas, aucune enquête sérieuse n’a donne une réponse  à cette question.
 
A présent et le moins que l’on puisse dire, c’est que le contribuable guinéen n’a pas du tout tirer profil de ces bus mais continuent de rembourser la dette qui a été utilisée pour l’achat de ces bus.
 
Pour l’heure,  le seul bénéficiaire, c’est bien la société qui a livre les bus et les cadres véreux  qui ont négocié.
Les guinéens continuent d’éprouver des difficultés pour se déplacer. Pauvre de nous.
 
 
 
 
Mohamed Soumah

 

Partager