Partager
Les leaders des partis politiques regroupés au sein du collectif et de l’ADP maintiennent toujours leur décision de descendre dans les rues de Conakry le 7 février, autrement le jeudi prochain.
Et pour se conformer à la loi, des lettres d’information ont été adressées aux autorités communales de la ville de Conakry, a appris Guineelive de source proche de Sidya Touré.
A propos, il faut dire que les manifestations sont garanties en Guinée par la loi qui stipule que les organisateurs doivent impérativement informer les autorités concerné par la circonscription où la manifestation aura lieu par simple écris 72 heures avant.
Tout en précisant l’itinéraire l’heure du départ et de la fin de la marche.
Toutefois, l’organisateur selon la même loi n’est pas obligé de recevoir un accord de la part de l’autorité pour faire la manifestation.
Il reste maintenant à savoir si les citoyens à la recherche du quotidien chaque jour  seront du coté de ceux qui veulent manifester  ou resteront à la maison pour éviter des problèmes et pour cause.
Les manifestations n’ont jamais été pacifiques en Guinée. Ça se solde toujours par des blessés et des morts  d’homme au pire des cas.
Guineelive suit pour vous
 
Naby Camara
 
Partager