Partager
Les audiences de la cour d’assisse de Conakry dans le dossier de l’attaque contre la résidence privée du président Alpha Condé se sont poursuivies ce mardi avec l’audition et les questions réponses.
A propos e l’accusé, il faut dire qu’il n’est pas vraiment facile de tirer quelque chose de ses déclarations même s’il reconnaît avoir des liens avec lieutenant Amadou Diallo et Bobo, des frères de Madame Fatou Badiar Diallo.
Ainsi, il dira qu’il avait parlé le 17 juillet avec feu lieutenant Amadou Diallo qui était de passage sur une moto à Matoto.
Mais ce mardi, il y a eu tout de même quelque chose de nouveau dans ses déclarations. Pour lui, à partir du moment où certaines personnes dont des officiers avaient été arrêtées bien avant la date du 19 juillet, il était du devoir des officiers supérieurs de l’armée qui savaient déjà que quelque chose se tramait contre le chef de l’Etat de prendre des dispositions pour déjouer le coup. « Ce sont les officiers qui n’ont pas pris leur responsabilité », a déclaré le capitaine Mamadou Adama Mara. Parole de fou ? En tout cas, cette déclaration quand même a été notée par bien des observateurs et surtout ses avocats qui ont estimé que c’est la parole de l’évangile.
Poursuivant dans la même lancée, il a estimé que ces officiers chargés de la conduite des destinées de l’armée guinéenne et de la sécurité présidentielle doivent  comparaitre pour tirer cette affaire au claire.
Il ne restait plus que ça. Et Guineelive suit pour vous.
 
Naby Camara pour Guineelive
Partager