Partager
Même si les  les leaders des partis politiques regroupés au sein du collectif et de l’ADP rechignent encore à s’associer au pouvoir pour parfaire le processus électoral qu’ils ne cessent de dénoncer, la commission électorale nationale indépendante, elle ne cesse d’innover pour le bien être du processus.
 
Ainsi, le samedi dernier, l’ensemble des acteurs du processus électoral y compris les acteurs de la société civile était invité par Bakary Fofana pour amender le document intitulé  « manuel de transparence électoral ».
Ce document  a été élaboré pour servir de guide aux citoyens afin de conférer toute la transparence au processus électoral.  Ce, pour éviter que le processus électoral ne souffre d’aucune entorse. Avec ce document, la possibilité est offerte aux citoyens de vérifier et de s’assurer que son nom est bien pris en compte sur la liste électorale.
 Et pour une plus grande transparence du reste du processus, le palais du peuple, temple des grands  événements a servi de cadre lundi pour  la validation du document.
 Malheureusement, la bande à Mamadou Cellou Diallo ont refusé de s’associer au débat. Ne tenant qu’à leur manifestation du 7 février 2012.
L’intérêt de la nation qui interviendra après la tenue  effective des élections législatives à travers  la construction des routes, des hôpitaux,  des écoles, l’eau, l’électricité reste toujours relégué au dernier plan par certains leaders politiques qui restent fidèles aux intérêts égoïstes.
A propos d’ailleurs de l’argent qui sera débloquée par les partenaires au développement, le chef de la délégation de l’union européenne en Guinée avait été claire quand il a été accusé par l’opposition de parrainer le  président Alpha Condé.
 
 Phillip Van Damme avait notamment déclaré « Maintenant pourquoi l’UE ou M. Van Damne serait pressé pour débloquer les fonds. M. Van Damne aurait la vie bien plus tranquille, bien plus que facile s’il n’y avait pas les fonds qui seraient débloqués. Il se serait reposé. Donc, M. Van Damne ne fait pas cela pour pouvoir débloquer à tout prix les fonds de l’Union Européenne. M.  Van Damne pense comme l’UE et les Etats membres qu’il était effectivement important que ces fonds ne soient pas  perdus pour pouvoir accompagner ce pays dans ce processus de refonte, de restructuration pour arriver à une meilleure gouvernance et pour pouvoir mettre ce pays sur les rails de la croissance…. ».
En tout état de cause, le président de la commission électorale nationale indépendante, Bakary Fofana  qui est accusé de tous les péchés d’israel doit rester serein pour conduire le processus de transition à terme. Ça sera tant mieux pour la Guinée et les guinéens.
 
Mohamed Soumah
 
Partager