Partager
La Guinée et le Mali sont deux poumons dans un même corps, avait solennellement déclaré le père de l’indépendanceguinéenne et  premier président de la Guinée indépendante, feu Ahmed Sékou Touré.
 
Et bien, le président Alpha Condé pour participer à la MISMA, mission internationale de soutien au Mali a envoyé 144 militairesguinéens dans ce pays frère. Ce, contrairement a ce qu’il avait annoncé précédemment 125 hommes.
Ces soldats de l’armée guinéenne ont reçu le drapeau guinéen des mains du président guinéen mardi dans le camp militaire deSamoronyah dans la préfecture de Kindia.
Dans son laius, le président Condé n’a pas passé sous silence les hauts faits de l’armée guinéenne avec sa contribution dans la libération de plusieurs Etats africains. Après la lutte des indépendances, la Guinée avait encore accueilli un certain NelsonMandela et plusieurs révolutionnaires sud africains qui se battaient contre l’apartheid.
 
Tout en rappelant ces faits, il a demandé aux 144 militaires de défense les couleurs guinéennes en se mettant entièrement à la disposition des autorités Maliennes.
Pour ce premier début, la Guinée a assuré trois mois de prise en charge pour les 144 militaires en attendant la contribution de la communauté internationale pour soutenir les forces africaines déployées au  Mali.
A propos de ce nombre, il faut dire que l’opposition politique ne trouve pas bien que c’est seulement 144 militaires que le président Condé envoi au Mali alors que d’autres pays comme le Tchad a envoyé 1800 militaires.
Alpha Condé appréciera sans doute.
 
Ousmane Cissé
Partager