Partager
Au centre de la location des voitures au nombre de trois, ces véhicules sont présentés comme des engins qui ont servis à l’acheminement des armes  pour l’attaque contre la résidence privée du chef de l’Etat.
 Et pour cela, Almamy Aguibou Barry est toujours appelé à la barre. Et ce mercredi, un des avocats de la partie civile a apporté une copie du contrat de location passé entre Almamy Aguibou Barry et lieutenant Mory Kaba. Sur ce papier, le montant est de 32 millions et non 9 millions préalablement  soutenus par l’accusé.
Une copie lui a été remis pour voir si c’est bien le contrat qu’il a passé avec lui. En réponse, l’accusé a soutenu  que la signature ressemble quand même à sa signature. Toutefois, il n’a pas confirmé si la signature l’appartient ou pas. Il a en outre demandé à l’avocat d’apporter aussi l’originale du contrat et de dire le nom de la personne qui lui a remis le contrat.
Mais pour le Procureur  de la république, William Fernadez estime que c’est un faux débat. « Je vais faire venir lieutenant Mory Kaba qui a loué les Pick-up. Il nous dira à la barre ici si c’est à 9 millions ou à 32 millions de GNF. C’est tout», a-t-il promis.
Par ailleurs dans sa déclaration, Almamy Aguibou Barry a soutenu qu’il n’a été au domicile de Fatou Badiar que deux fois. Pour l’autre voyage, on partait à Méférinyah et le véhicule est tombé en panne et non pas à Kountia. Mais au moment où il faisait ces déclarations, margi –chef Youssouf Diallo n’était pas dans la salle, il était dans les toilettes. A la question de savoir avec qui il était pour le voyage de Maféreinyah, il a répondu qu’il était avec margi –chef Youssouf Diallo.
Et quelque minutes après, le margi –chef est rentré dans la salle. La meme question lui a été posée par rapport au voyage. Margi –chef Youssouf Diallo dira le contraire « le jour où la valise est tombée de la voiture, on partait à Kountia et puisque le véhicule est tombé en panne, j’ai déplacé un taxi pour Kountia ».  A la question de savoir ce n’était  pas à Maférinyah, margi –chef Youssouf Diallo a répondu par non. Il y a eu des murmures dans la salle par rapport aux déclarations controversées de Almamy Aguibou Barry. Et pour ne pas tomber dans la polémique, le président de la cour d’assisse Fodé Bangoura a déclaré « la cour appréciera ».
A ce niveau, il appartiendra à la cour de tirer toutes les conséquences de droit par rapport au démenti.
 
Mohamed Soumah pour Guineelive
Partager