Partager
Dans un décret rendu public mercredi soir, le président Alpha Condé a mis un terme au bicéphalisme qui régnait jusque là au Ministère de la sécurité de la protection civile. Depuis le départ du général Mamadouba Toto Camara, ce ministère avait toujours deux secrétaires généraux, deux chefs de cabinet.
Mais depuis hier, les choses ont changé. Ainsi, Zézé Sébastien Topavogui, contrôleur général de police, précédemment président du comité technique sectoriel de la réforme de la police et de la protection civile est nommé Secrétaire général ,Madame Aminata Kobélé Keita, commissaire divisionnaire de police, précédemment directrice centrale du contrôle des étrangers et de la lutte contre la migration clandestine est bombardé, Chef de cabinet  Fodé Shapeau Touré, contrôleur général de police et homme de la maison est nommé comme Conseiller spécial, Harris Bérété, juriste est nommé Conseiller juridique.

Alpha Oumar Baldé, contrôleur général de police est confirmé dans ses fonctions de Conseiller technique, tandis que Madame Adama Dian Diallo est désormais Conseillère chargée de mission.

Mohamed Gharé, garde aussi la barre comme Directeur général de la police. Il en est de meme pour son adjoint, colonel Sékou Mara qui est Confirmé au poste de Directeur général adjoint de la police nationale.

Sâa Michel Beindouno   et son adjoint Moussa Camara restent aussi à leur  poste de Directeur général de la protection civile et de Directeur général de la protection civile.

Sapo Moussa Camara, ancien chef de cabinet  s’en va comme directeur de l’école nationale de police et de la protection civile. 
Tandis que Fanta Oulen Bakary Camara,  reste Directeur de l’office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs  et Amara Donzo  est confirmé à son poste de Directeur du fonds social de sécurité, de protection civile. Ibrahima Sory Condé reste son adjoint.

Guineelive

Partager