Partager

Décider à marcher malgré les  appels  du président Alpha Condé au dialogue, les leaders des partis politiques regroupés au sein du collectif pour la finalisation de la transition et de l’ADP se sont réunis à l’annonce du crash de l’avion militaire au Libéria.

 
 
 

Décider à marcher malgré les  appels  du président Alpha Condé au dialogue, les leaders des partis politiques regroupés au sein du collectif pour la finalisation de la transition et de l’ADP se sont réunis à l’annonce du crash de l’avion militaire au Libéria.

 

Et de source proche de Sidya Touré, il a été décidé de sursoir à la manifestation prévue pour le 13 février à Conakry.

Les stratégies sont entrain d’être muries pour reprogrammer la marche, a appris Guineelive de la même source.

A propos d’ailleurs, il faut dire  que le gouvernement guinéen a décrété trois jours de deuil national pour le repos de l’âme des disparus.

 

Naby Camara

Partager