Home Actualité Force africaine en attente : Où est passé le Général Sékouba...

Force africaine en attente : Où est passé le Général Sékouba Konaté ?

4
SHARE
Annoncé en grande pompe par l’union africaine au lendemain de la présidentielle guinéenne, la création du poste de la force africaine en attente avait suscité un immense espoir  chez  l’ancien président de la transition, général Sékouba Konaté.
Mais depuis son départ de la Guinée, Sékouba attend toujours que la force qui est en attente bouge enfin, mais en vain.
 
Au début de la crise malienne, il avait effectué une tournée régionale, qui lui a conduit notamment, au Mali, au Burkina, au Tchad et dans biens d’autres pays pour la cause du Mali et pour sa propre cause.  Espérant que deux ans après son départ de la Guinée, il allait enfin avoir un boulot.
Mais en réalité, Sékouba Konaté a été oublié et pour cause. Les forces françaises et Maliennes ont été responsabilisées et les pays africains qui envoient  des troupes dans ce pays le font sous le mandat de l’armée Malienne.
En réalité, ce poste de force africaine en attente a été crée juste pour éloigner Sékouba de la Guinée.
Pour rappel, au lendemain de la présidentielle de 2010, Sékouba Konaté avait réclamé, naïvement selon de nombreux observateurs  le poste de Ministre de la défense nationale.
 L’opinion nationale et internationale avait alors compris que le plus grand  prédateur de toute l’histoire de la Guinée est in châtiable. Il fallait l’éloigner à tout prix du pays. Ce qui fut fait avec  la création de la force africaine en attente que Sékouba devait diriger une fois sur pied.
Un  autre fait et non le moindre, ce sont les événements regrettables du 28 septembre 2009 au stade du même nom.  Alors Ministre de la défense nationale et numéro trois du conseil national  pour  la démocratie et le développement sur le papier mais le véritable numéro UN de la junte, Sékouba Konaté, selon de nombreuses sources a joué un grand rôle dans ces événements.  L’armée était sous la responsabilité de Sékouba Même si, disons le, les responsabilités ne sont pas encore situées.
Toujours est-il que  la communauté internationale a été prudente pour mettre le président du CNDD, capitaine Moussa Dadis Camara et son ancien ami Sékouba Konaté sur le même banc des accusés. Et la stratégie trouvée n’est autre que d’éloigner pour le moment les deux de la Guinée.
A la seule différence du Capitaine Moussa Dadis Camara qui est désormais  pauvre comme une souris de la mosquée et contraint de rester  à Ouagadougou,  Sékouba Konaté qui a amassé une fortune colossale quand il était aux affaires est libre de se promener à travers le monde.
A propos, Paris, la capitale Française et la Caroline du Nord aux Etats Unis restent  ses destinations privilégiées.
Il est même à se demander si  son trésor  financier ne se trouve pas dans ces deux pays.
En attendant, les guinéens  victimes de la mal gouvernance sont toujours tenaillés par la faim et la malnutrition.
 Les services sociaux de base que sont l’eau potable, l’électricité et les routes manquent encore cruellement  aux guinéens par la faute des gestionnaires véreux.
Mohamed Soumah
 
SHARE