Partager
Pour rappel hier lundi  aux environs de 8 heure du matin, l’hélicoptère militaire qui transportait une délégation de la hiérarchie militaire guinéenne s’est écrasé à quelques encablures de l’aéroport de Monrovia.
Selon un communiqué du gouvernement lu par le Ministre délégué à la défense nationale, 11  officiers  de l’armée guinéenne dont le chef  d’état major général des armées, général Souleymane Kéléfa Diallo ont péri dans le drame.
Et ce mardi, il était 12 heures quand le cortège de la délégation gouvernementale conduite par le Premier Ministre, Mohamed Saïd Fofana  s’est ébranlé de la Primature pour l’aéroport international de Conakry Gbessia. Pour accueillir les corps des officiers disparus.
A pour l’aéroport international de Conakry Gbessia, on a constaté la présence de plusieurs membres du gouvernement, des hauts cadres de la présidence de la république, de l’administration, des sociétés et entreprises ainsi que les parents et collaborateurs des illustres disparus.
C’est devant ce parterre de personnalité que les  corps ont été reçus par les autorités guinéennes des mains de la délégation libérienne qui accompagnait le corps au nom de la République de ce pays frère.
Une délégation de la hiérarchie militaire Libérienne était aussi de la partie.
De l’avis de nombreux militaires et observateurs, le chef  d’état major général des armées, général Souleymane Kéléfa Diallo et son équipe ont  fait un travail de titan en si peu de temps en instaurant la discipline dans l’armée.
Le défunt général était considéré comme un homme humble, courtois, visionnaire  et intelligent. Et en si peu de temps, il a attiré la sympathie de ses frères d’armes.
Un officier a confié que le chef  d’état major général des armées, général Souleymane Kéléfa Diallo a laissé un vide derrière lui qui sera difficile à combler.
Pour le moment, le jour des obsèques n’est pas connu. Selon le gouvernement, ça fera l’objet d’une communication.
Ousmane Cissé
 
Partager