Partager
Nous vous l’annoncions dans une de nos publications, la visite du Ministre Russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov à Conakry.
 
Et lors de sa rencontre avec le Ministre guinéen des Affaires étrangères, François Lounceny Fall, le chef de la diplomatie Russe n’a pas été tendre avec la Guinée.
 
Il a notamment demandé au pays du président Alpha Condé de payer la dette Russe qui s’élève à 34 millions de dollars des Etats Unis, le paiement et l’entretien des enseignants-chercheurs  Russes en Guinée dont le montant  s’élève aussi  à 2 millions de dollars au risque de couper le pont et le fait que la Guinée  doit comprendre que par le passé la Russie a formé de nombreux cadres  guinéens  dans tous les domaines.
 
Vendredi déjà, le Premier Ministre  guinéen, Mohamed Saïd Fofana  a convié les  enseignants-chercheurs Russes en Guinée à une rencontre.
Le chef du gouvernement guinéen a d’abord présenté ses excuses aux Russes par rapport au non paiement de leur salaire. « Nous avons tenu une réunion pour discuter longuement de la question. Il est vrai que depuis 2004, vous n’avez pas reçu régulièrement votre salaire.  Nous en sommes conscients et nous vous présentons toutes nos excuses par rapport au retard ».
 
Poursuivant,  Mohamed Saïd Fofana  a déclaré que des instructions fermes ont été données au Ministre délégué au Budget et au Ministre d’Etat chargé de l’économie et des Finances  pour ordonner à partir du lundi  le paiement des enseignants-chercheurs Russes en Guinée.
En réponse, le porte parole de la délégation des enseignants-chercheurs Russes en Guinée s’est dit satisfait de cette annonce avec le  Premier Ministre  guinéen.
 
Tout en mettant l’accent sur la richesse de la coopération guinéo-russe, il a réaffirmé la détermination des enseignants-chercheurs Russes de continuer à servir la Guinée pour le bien être de la science, la technique et la technologie.
 
Notons enfin que le Ministre Russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov avait annoncé un montant de 2 millions de dollars américains par rapport au salaire non payé des enseignants-chercheurs Russes.
 
Il reste maintenant à savoir si les autorités guinéennes confirment ou pas ce montant.
 
Almamy Kalla CONTE
 
Partager