Partager
Le bloc  de l’opposition constructive a tenu  samedi, une conférence de presse à la maison des journalistes de Coléah  à laquelle Guineelive a pris part.
 
Le thème principal de cette conférence était  sur « la situation socio-politique du pays ».
Docteur Ibrahima Sory Diallo,  coordinateur général du BOC a,  dans son introduction dit « que la Guinée figure parmi les pays qui ont du mal à organiser une élection nationale.
Pour lui c’est le refus total des uns et des autres de  privilégier un compromis qui est à la base de ce retard pour l’organisation de ces elections. «   Il faut que les gens mettent l’intérêt national au dessus de l’intérêt personnelle.c’est pas l’operateur qui vote, mais plutot le peuple. ».a-t-il conclu.
 
De son coté, Monsieur Alpha Ibrahima Bah a lu une déclaration  au nom du Bloc de l’Opposition Constructive. Lisez plutôt.
 
 
Déclaration
 
Le multipartisme intégral est un des facteurs qui caractérise les hostilités politiques que traverse notre pays actuellement forgé à l’espoir de monopoliser la sphère géographique à des fins egoistes. Certains partis politiques se réclamant du centre et de l’opposition se sont donné la main pour saper l’élan du changement et se fondent des lois et des  principes en lieu et place de l’institution chargée d’organiser les élections sans argument juridique valable.
 
Le gouvernement qui est chargé de régler les appareils de l’état pour favoriser des institutions fortes, se trouve affaibli à chaque tentative de revendication prononcée par ces groupes politiques catégoriels irréductibles se donnant l’exclusivité de l’opposition depuis le décret nommant les cadres de la CENI.
Le BOC après avoir privilégier le compromis à chaque phase de l’évolution du processus, considère qu’il est temps de satisfaire le besoin du peuple et non les aspirations de certains hommes politiques, en mettant tout en œuvre pour aller aux élections législatives transparentes et accepter de tous. C’est pourquoi,  nous reconnaissons la délibération faite par cette CENI paritaire et politique sur la question du choix de l’operateur Waymark-sabari technology en litige depuis le dialogue politique inclusive.
 
Le BOC encourage et félicite nos partenaires de l’union européen et de l’OIF pour le travail abattu depuis le déclenchement du processus afin de parvenir  à ce résultat et nous leurs demandons de continuer à accompagner le processus malgré les difficultés qui seront rencontrées.
Quant aux amis de tout bord politique confondus,  nous leur invitons au civisme et à l’esprit de tolérance pour parachever ce processus de transition interminable pour  l’intérêt supérieur du peuple.
 
Au gouvernement,  d’observer la neutralité dans le processus et d’appuyer à travers le MATD le département de la transparence électorale basé à la CENI pour la sécurisation du processus car nous avons une CENI politique.
 
A la CENI de mettre tout en œuvre pour éviter l’exclusion au profit des partis  représentés au sein de leur institution. Nous signalons que cela s’est manifesté depuis l’installation de leur démembrement. Le président de la CENI ne doit pas arbitrer de tels actes pouvant nous conduire à un recul.
 
Au peuple de Guinée,  de refuser d’accompagner les politiques dans leur folie de grandeurs mais de cultiver l’esprit de partage et d’acceptation.
 
Daouda Yansané pour Guineelive
  
64 44 23 43

Partager