Partager
Le president Alpha Conde   a desavoue samedi  son ministre de l’administration du Territoire et de la decentralisation, Alhassane Conde et trois maires de communes qui avaient interdits la marche du lundi.
Dans un communique rendu public au journal televise, le gouvernement  a autorise la marche que l’opposition projette d’organiser  demain  lundi.
Et bien  à  travers ce geste, le chef de l’etat guineen voudrait manifester  sa volonte de garantir la liberte pour  chacun et de tous.
Seulement voila, ma liberte commence  ou s’arrete celle d’autrui, dit-on. Et justement en Guinee, c’est à ce niveau ou se trouve des problemes.
Ces dernieres annees, la brettelle de Hamdallaye-bambeto-Cosa   qui fait parti de la commune de Ratoma, fief de Mamadou Cellou Diallo s’est particulirement illustree. Les autres communes, Kaloumm Matam, Dixinn et Matoto ayant toujours observee le calme.
Au  lieu de manifester pacifiquement comme le dise les leaders, la bande a Mamadou Cellou Diallo s’attaque le plus  aux paissibles citoyens et aux biens d’autrui.
Consequence, la route de cette bretelle  reserve toujours des surprises desagreables aux citoyens.
Il est donc  temps et grand temps de rappeler aux uns et aux autres que  lq loi guineenne donne l’autorisation aux guineens qui en manifestent le desir de manifester.
Cependant, cette meme loi donne la meme autorisation a ceux qui ne vuelent pas manifester de vaguer a leurs occupations. Ce, sans etre victime d’attaques ou de propos malveillants. Encore moins de s’attaquer a leurs biens.
Pour cette raison, le gouvernement du Premier Ministre, Mohamed Said Faofana doit prendre toutes les dispositions  pour retablir les citoyens qui seront victimes dans leur droit. Ce ne sera que justice faite.
Mohamed Soumah
Des militaires resteront dans les camps …
De source proche du camp Almamy samory Toure, le chef d’etat major general des armees par interim, general Namory Traore a donne des instructions pour que tous les militaires restent au camp demain lundi.
Par la meme occassion, il a demande au haut commandement de la gendarmerie nationale et à la police nationale d’assurer leur role regalien pour l’encadrement de la marche  et  la protection des citoyens et de leurs biens.
Pour rappel, il faut dire que l’ancien chef d’etat major general des armees, feu general Souleymane Kelefa Diallo avait toujours pris les memes decisions pour prevenir.
Histoire de ne jamais dire que ce sont des militaires qui ont ‘’ massacre’’  des manifestants. Et c’est tant mieux.
Naby Camara
Partager