Partager

Les données empiriques et statistiques mondiales de la dernière décennie montrent clairement que la croissance économique ne se traduit pas essentiellement par une réelle réduction de la pauvreté. Elle est aussi, tributaire des mécanismes de promotion de l’emploi, du dialogue social et de la redistribution du revenu à travers les régimes de sécurité.

 

C’est pourquoi, après 53 ans d’actions tangibles, la nouvelle direction de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), en collaboration avec son conseil d’administration, a initié ce mercredi, 20 février 2013 une journée porte ouverte sur la Caisse Nationale. Les locaux dudit service ont servi de cadre à cet évènement qui a regroupé entre autres, les cadres de la Caisse, membres du gouvernement, institutions républicaines ainsi que des curieux venus pour la circonstance.

L’objectif  d’expliquer aux assurés sociaux et partenaires non seulement le fonctionnement de la CNSS mais aussi, les différentes mutations opérées par la nouvelle autorité dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes.

Deux discours ont ponctué la cérémonie : d’abord le discours du Directeur Général de la CNSS, Malick Sankhon ensuite, celui de madame le ministre des Affaires Sociales, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Diaka Diakité.

«  La Sécurité Sociale n’est pas seulement un moyen de réduction de la  pauvreté et la vulnérabilité. C’est aussi, un droit humain fondamental, une nécessité sociale et économique. Car, des systèmes nationaux de sécurité sociale permettent d’assurer la sécurité du revenu pour prévenir et réduire la pauvreté et les inégalités. » Rassure Malick Sankhon.

Selon lui, il est important de respecter la législation de sorte que les cotisations dues soient payées et que les prestations soient servies à tous ceux qui y ont droit.

Parlant de recouvrement, le Directeur Général de la CNSS indiquera ce qui suit : « Les taux de variation des cotisations recouvrées en 2011 et 2012 ont été respectivement de 38,78 et 26,92%. Ces taux sont les plus élevés observés au cours des quinze dernières années…»

Les prestations de vieillesse, de survivants, d’accident du travail et de maladies professionnelles revalorisées à 30%, celles des allocations familiales de la branche des prestations familiales ont également connu une revalorisation de 100%, a précisé Malick Snakhon qui, dans le long de ses propos, n’a cessé de rendre hommage au Président Alpha Condé pour l’avoir permis de réaliser son rêve à la tête de cette institution à caractère social.

Pour madame  Diaka Diakité, l’organisation de la journée porte ouverte sur la Caisse Nationale est une opportunité. Car, elle permettra de mettre un accent particulier sur la protection des droits des salariés à travers bien entendu, la communication.

Après avoir félicité les organisateurs de la cérémonie, Mme Diaka s’est dite très satisfaite des performances enregistrées par la CNSS depuis l’arrivée de la nouvelle autorité.

C’est pourquoi, madame Diakité a réaffirmé l’adhésion totale  de son département à l’initiative de la Direction qui, dira-t-elle, élargit la couverture sanitaire en faveur de la population guinéenne.

A noter que le découpage de gâteau d’anniversaire, la visite des stands de recouvrement et médicale ainsi que le dépistage gratuit  pour le contrôle du tau de la glycémie dans le sang des invités ainsi que l’hypertension artérielle ont mis fin à la journée porte ouverte sur la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) où le recensement biométrique a déjà touché plus de 1.000 personnes, apprend-on.

Sannou Camara 65 13 00 33  

Partager