Partager
Depuis deux jours maintenant, Alpha Saliou Wann, économiste à la société générale des banques en Guinée et membre fondateur de l’UFD, union des forces démocratiques en compagnie du feu Alpha Ibrahima Sow  est soumis aux interrogatoires de la cour dans l’affaire de l’attaque contre la résidence privée du chef de l’Etat.
 
Pour rappel, l’accusé avait reconnu avoir eu une rencontre avec Madame Fatou Badiar Diallo et reconnais avoir appris les préparatifs du coup d’Etat par le jeune Ibrahima Idiatou Barry.
Pour les avocats de la partie civile, cette déclaration tenue sans torture et dans les règles de l’art prouve que l’attaque n’est pas une invention comme le prétend certains hommes politiques. Ils ont salué l’honnêteté de l’accusé.
De leur coté, les avocats de la défense soutiennent qu’il n y a pas d’abstention délictueuse dans l’affaire à partir du moment où Alpha Saliou Wann a appris la nouvelle dans la nuit du 18 juillet aux environs de 23 heure. Mieux, il n’avait pas le numéro du président Alpha Condé et des autorités administratives et judiciaires pour les en informer.
Par ailleurs, la défense affirme que Ibrahima Idiatou Barry est un agent des services des renseignements généraux qui travail pour le haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire. Il s’agit du général Général  Ibrahima Baldé qui, selon eux doit comparaitre au même titre que les autres accusés.
Un autre fait et non le moindre, c’est que l’accusé Wann, lui n’a cité aucun leader politique et n’a fait référence à une ethnie dans cette affaire. Il a dit ce qu’il savait de l’affaire.
Ce qui a été salué par le procureur général, William Fernandez qui commence à voir clair dans cette affaire.
 
Guineelive suit pour vous
Partager