Home Actualité Médias : APAC favorable pour le maintien de la paix et stabilité...

Médias : APAC favorable pour le maintien de la paix et stabilité en Guinée !

10
SHARE

Dans le cadre du maintien de la paix et de la stabilité politique en Guinée, l’Association des Professionnelles Africaines  de la Communication (APAC-Guinée), sur financement de l’Ambassade de France en collaboration avec Open Society Initiative For West Africa (OSIWA) a procédé ce vendredi, 22 février 2013 au lancement officiel du projet dénommé ‘’Renforcement des capacités des journalistes pour la production d’émissions interactives’’ qui débouchera sur un concours pour récompenser le ou la meilleure journaliste de l’année 2013.

 

Présidée par le ministre de la communication, la cérémonie a regroupé outre, les responsables du Conseil National de la Communication, des Associations de presse, les partenaires de l’APAC-Guinée qui compte en son sein 52 femmes journalistes ainsi que les journalistes venus des différents organes de Presse.

Dans son discours de circonstance, la Présidente de l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC-Guinée), madame Barry Hawa Camille Camara a tout d’abord situé l’évènement dans le contexte actuel avant d’indiquer que l’objectif de ce projet est d’amener les journalistes à s’investir davantage, dans le maintien de la paix et de stabilité politique en Guinée. 

Selon la Présidente, « Il est important de multiplier les ateliers de formations de journalistes en vue d’éviter les accusations sans fondement, les dérapages dans les émissions interactives afin de bâtir une société ouverte et forte. Les médias doivent assurer le rôle d’éducateur pour le rayonnement de la presse guinéenne. »

Pour sa part, le représentant de l’Ambassade de France, Philippe Lecluze informera que la France dispose une enveloppe financière de 200.000 Euros, un outil dit-il, reconnu pour façonner les professionnels des médias à travers les associations de presse, avec bien entendu, l’apport du CNC, organe régulateur des médias.

‘’L’organisation d’un concours permettra l’émulation entre les journalistes qui doivent bénéficier des compétences nouvelles. Je salue votre initiative et vous encourage à continuer le combat… » Conclu Philippe Lecluze.

Abdourahmane Diallo, chargé des programmes au sein d’OSIWA, insistera sur l’importance de la formation des animateurs d’émissions interactives qui rapprochent les citoyens des médias depuis l’avènement et la libération des ondes privées en Guinée.

Enfin, Diallo a exprimé son souhait de voir la presse guinéenne maîtriser les techniques de communication à l’issue du concours ouvert à tous les journalistes de la presse en ligne, écrite, magazine et autres.

Après avoir remercié les initiateurs du projet, le ministre de la Communication, Togba Césaire Kpoghomou s’est réjoui de l’organisation de telle initiative. Il a, par ailleurs, souligné que cette rencontre permet non seulement d’outiller les journalistes lesquels il a invités à la culture de la paix pour mieux  répondre aux normes internationales, tout en respectant les règles dont entre autres, l’éthique et la déontologie dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information.

 ‘’La liberté de la presse n’est pas égale au règlement de comptes, attaques. Et la confrontation d’idées ne signifie pas confrontation communautariste. Je regrette cela. » Rappelle le ministre Kpoghomou qui d’ailleurs, compte appuyer les radios rurales dans le plan du ministère de la Communication.

Parce que, informe  Césaire, ‘’Celles-ci ne disposent que de matériels d’une autre époque et d’un personnel désorganisé. J’ai remarqué cela le jour du crash d’avion à Monrovia. »

A noter qu’une conférence de presse a mis fin à la cérémonie du lancement du projet intitulé ‘’Renforcement des capacités des journalistes pour la production d’émissions interactives’’.

Sannou Camara 65 13 00 33

 

SHARE