Accueil Actualité Un père brûle les deux mains de sa fille de 8 ans...

Un père brûle les deux mains de sa fille de 8 ans à cause d’un morceau de poisson !

8
Partager
Le crime s’est passé dans le quartier  de Dar-es-Salam, un quartier enclavé et situé en haute banlieue de Conakry. Quand, Thierno Saidou Baldé est arrivé chez lui dans la soirée du 17 février. Il surprendra sa fille avec  un morceau de poisson pris dans la sauce.
Pour avoir piqué un morceau de poisson dans la sauce, Mamadou Ramata Baldé, âgée de 8 ans seulement  et élève en 1erannée de l’école primaire a fait les frais de la colère de son père.
Le  père a pris sa fille et attaché ses deux mains avant de mettre l’essence et le feu aux deux mains. Mais puisque M.Baldé est réputé dans la méchanceté, aucun voisin n’est venu au secours de la petite  Ramata.
Selon les témoignages recueillis dans le quartier où habite M.Baldé, les gens sont unanimes. C’est un habitué des faits. Son épouse et ses enfants sont victimes de tortures quotidiennes.
Madame Baldé  qui porte d’ailleurs  des stigmates de tortures et ses enfants sont terrorisés presque tous les jours au point que Thierno Saidou Baldé reste un homme isolé dans son quartier.
Après cet acte odieux, Thierno Saidou Baldé a gardé sa fille à la maison. Sa femme qui le craint aussi n’a pas eu le courage de porter cette affaire à la connaissance des autorités judiciaires et policières.
Il a fallu l’odeur de la main de la fille pour attirer l’attention des voisins qui ont aussitôt contacté  la police qui est arrivée finalement le 24 février pour cueillir Thierno Saidou Baldé.
Conduit à l’office de protection du genre, enfance et mœurs, M.Baldé a reconnu les faits et affirme qu’il voulait  simplement corriger sa fille qui est habituée  au vole. Avant de regretter son  acte.
 Mais cette déclaration n’a pas du tout  convaincu le directeur de OPROGEM, office de protection du genre,  de l’enfance et des mœurs,  Fanta  Oulén Bakary  Camara.
Aux dires du directeur, les enfants sont protégés par des conventions aussi bien nationales qu’internationales ratifiées par la Guinée. Il est donc hors de question que les enfants soient traités de la sorte. Il a donc promis que Thierno Saidou Baldé sera présenté les jours à venir à la justice pour répondre de ses actes.
Pour le moment, la fille Mamadou Ramata Baldé, âgée de 8 ans et son père Thierno Saidou Baldé se trouvent dans les locaux de la DPJ, direction de la police judicaire, a constaté Guineelive sur place.
Mais avec l’état de santé de la fille, la police guinéenne a déjà contacté l’ONG, Terre des Hommes afin de rapatrier la fille en Suisse pour des traitements intensifs.
SOS donc pour  la petite Ramata Baldé
Nous y reviendrons
Partager