Accueil Actualité Dans une interview qu’il accordée vendredi, 1er mars dernier à nos...

Dans une interview qu’il accordée vendredi, 1er mars dernier à nos confrères du site AFRICAGUINEE.Com, le chef de fil de l’opposition guinéenne, El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo s’est attaqué au Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité So

5
Partager

Dans cette interview, le Président de l’UFDG s’est proprement défoulé sur Malick Sankhon. A propos, suivez sans commentaire, quelques uns des propos de l’homme en furie: « La marche n’a pas eu du côté de Madina. Par contre, ce sont les gens de la Casse qui étaient manipulés la veille par le Gouverneur Sékou Resco Camara et Malick Sankhon, Directeur Général de la caisse nationale de sécurité sociale. On a rassemblé ces jeunes, on leur a distribué de l’argent, on leur a dit de brûler les boutiques des Peulhs le lendemain. Voilà les instructions qu’ils ont reçues.C’est dommage » Regrette Cellou Dalein.

 

C’est suite à ces accusations qu’il qualifie de  »gratuites » que Malick Sankhon a donné ce matin samedi, 2 mars 2013 un point de presse au cours duquel point de presse, le DG de la CNSS a apporté un démenti catégorique aux propos de Cellou Dalein. Le siège de la CNSS a servi de cadre à ce point de presse.

Avant de réagir par rapport aux accusations de Dalein, Malick Sankhon a tout d’abord exprimé sa compassion, adressé  ses condoléances les plus émues aux familles éplorées et souhaiter une prompte guérison aux blessés graves des douloureux évènements.

Ensuite, le DG de la CNSS prendra l’exemple sur le Président Alpha Condé qui, durant son opposition au pouvoir de Conté, n’a jamais demandé à un guinéen de brûler les biens de son prochain.Témoigne M. Sankhon qui renchérira: « Hier, dans son adresse à la Nation, le Chef de l’Etat, le Président Alpha Condé a appelé ses compatriotes guinéens au calme, à la retenue, à l’acceptation et au sens de responsabilité pour que règne la paix en Guinée, notre patrimoine commun.. »

Par ailleurs, M. Sankhon a salué l’attitude des chefs religieux  qui ne cessent d’appeler au renforcement du tissu social, du dialogue et de l’unité nationale en Guinée.

Après ce tour d’horizon, le conférencier a répondu ceci au Président de l’UFDG : « Tous les démocrates doivent accepter  le verdict des urnes. Je demande donc, à Cellou Dalein  d’accepter de porter le deuil de la défaite. C’est ce que je demande vivement à M. Diallo qui jette des vindictes sur mon nom en disant que j’ai payé des gens pour brûler et casser des magasins ainsi que des boutiques à Madina. Je lui demande de se ressaisir, car, on ne fait pas la politique avec le cœur, on fait la politique avec la tête. Qu’il prenne l’exemple sur le Doyen Baa Mamadou, paix à son âme ! »

Mais pour Cellou, je suis une  obsession pour lui, ou c’est moi qui l’empêche d’accéder au pouvoir, il ne faut pas qu’il considère que je suis une obsession pour lui, non, disait Malick Sankhon qui a précisé: « Lorsque brûlaient des boutiques à Madina, moi j’étais en réunion. Que Dieu m’épargne de cela et ne me donne pas la force de faire perdre la vie à un guinéen. Et l’ethno stratégie n’est jamais   mon mot opératoire. Et je ne fais que la politique du Président Alpha Condé qui doit encore briguer un second mandat, si Dieu le veut bien…Donc, que Cellou Dalein Diallo ait la patience d’attendre jusqu’en 2020. »

Sannou Camara 65 13 00 33

Partager