Partager
A l’approche de l’invitation lancée par le président Alpha Condé aux leaders politiques ce lundi, le nombre de victimes consécutive aux affrontements entre force de l’ordre et militants UFDG sur la bretelle Hamdallaye-Bambeto-Cosa est passé de trois à six.
Si le gouvernement à travers son porte parole, Damantang Albert  Camara parle de trois morts dont un policiers, le président de l’UFDG, lui parle de trois nouvelles victimes qui « auraient succombées » dans la nuit du samedi à dimanche. Sans plus de précision.
Par ailleurs, la rencontre initialement prévue ce lundi au palais Sekhoutoureah n’aura finalement pas lieu.
Mamadou Cellou Diallo  a déclaré sur la BBC que  parmi les six victimes des affrontements, cinq sont ses militants et qu’il« serait en deuil ». C’est ce qui explique leur refus de répondre à l’invitation. 
Toutefois, Aboubacar Sylla, porte parole représentera l’opposition.
Le ministère de la justice pour sa part à travers son porte-parole, Ibrahima Béavogui, a annoncé l’interpellation de 62 personnes  dont 13 mineurs et 2 femmes.
Ces personnes arrêtées sont présentées devant le Tribunal de première instance de Dixinn pour répondre de leur acte.
 
Alpha Condé recevra t-il Aboubacar Sylla ou prendra plutôt le décret de convocation du corps électoral qui devait intervenir dimanche qui était un jour non ouvrable ? that is the question.
 
Ousmane Cissé

 

Partager