Partager

Pour répondre à cette question cruciale, le Centre du Commerce International pour le Développement (CECIDE), en collaboration avec l’ONG Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP), organise du lundi, 11 au mardi, 12 du mois courant au Palais du peuple à Conakry et  à l’intention des membres du Conseil National de la Transition (CNT). Les autres participants à cet atelier de facilitation du processus d’adaptation du Code minier guinéen et ses textes d’application sont venus de la Sous Région Ouest Africaine ainsi que de la Société Civile guinéenne   .

 

 Initié par le Centre du Commerce International pour le Développement (CECIDE), sur financement technique de l’Association du Barreau Américain en collaboration avec l’ONG Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP)

Objectif de ce séminaire de deux jours est de soumettre à l’approbation du CNT le nouveau code minier guinéen en vue de son adoption, histoire de sauvegarder l’intérêt des communautés vivant sur ou près des sites exploités par des sociétés minières.

 

Dans sa communication, le Directeur exécutif du CECIDE, Kabinet Cissé dira que chacun a un rôle à jouer pour aider les populations guinéennes, où qu’elles se trouvent, à tirer profit des richesses minières en mettant en élaborant une loi minière et prendre en charge les besoins des générations actuelles et futures qui aspirent à un lendemain meilleur.

« Si la Société Civile n’intervient pas dans un tel processus, on aurait failli à notre mission de responsable. Car, elle peut efficacement contribuer pour l’amélioration du contenu du nouveau code minier. » Précisera le Directeur exécutif du CECIDE avant de conclure en disant que ‘’cet atelier, estime Cissé, doit permettre à  savoir pourquoi ce paradoxe pendant que la Guinée est considérée comme un scandale géologique ? Nous  souhaitons  que les acteurs de la Société Civile veuille strictement à l’application des textes qui vont réglementer le nouveau code minier. ‘’

Pour le Président de la Commission, Plan et Economie au CNT, Thierno Oumar Bah, « Il s’agit de savoir l’aspect fiscalité. Car, les  organisateurs et séminaristes vont nous apporter  leurs petites expériences pour que nous aussi, puissions saisir cette opportunité et répondre aux besoins des populations,  de l’Etat et des investisseurs nationaux et étrangers. »

Les organisateurs entendent doter les conseillers du CNT des outils issus des standards internationaux dans l’intérêt des communautés rurales, apprécier les résultats globaux   à la lumière des normes internationales en vue de réduire dit-on, la pauvreté en Guinée et que les politiques prennent en charge les populations guinéennes sans affecter les producteurs dans les zones exploités par les sociétés minières.

A noter les participants à ce rencontre intéressant l’avenir des populations et sociétés minières en Guinée, va permettre aux initiateurs et autorités compétentes de faire une lecture participative sur le code minier guinée, faciliter l’accès à l’information dans la transparence en vue de penser éventuellement à la compensation des populations des zones minières déjà dans le viseur des sociétés. Et les travaux prendront fin demain au même lieu dans l’après-midi.

Sannou Camara 65 13 00 33

Partager