Partager
De sources  généralement bien informées, le premier Ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana a reçu lundi en audience, l’ancien  tout puissant Ministre de la sécurité sous le magistère du feu général Lansana Conté.
Et sauf changement de dernière minute,  Dr Goureissy Condé  sera désigné comme facilitateur dans le dialogue inter guinéen. En tout cas, l’opposition radicale regroupée au sein du collectif, du club des républicains et de l’ADP ne trouve pas d’inconvénient par rapport au choix du médiateur national par le pouvoir.
 
 
Le président de l’UFR, union des forces républicaines, Sidya Touré a laissé entendre lundi lors de leur conférence de presse qu’il ne récuse pas le médiateur national.  La seule condition posée, qu’il soit secondé par un médiateur choisi par la communauté internationale qui accompagne la Guinée dans le processus démocratique. Cette communauté internationale, selon le président Touré peut être désigner par la CEDEAO,  communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest, de l’union africaine, des Nations Unies ou de l’ONU.
A en croire Sidya Touré, cette décision de l’opposition est motivée par les expériences du pays. Le président de l’UFR en veut particulièrement à l’homme de l’église anglicane, Monseigneur Albert David Gomez choisi par l’opposition en 2011. Ce dernier aurait déclaré selon Sidya qu’à l’impossible, nul n’est tenue.
Selon la meme source, le gouvernement qui n’a pas encore donné son Curtis à l’opposition par rapport au choix du médiateur international va tout de même officialiser la nomination de Dr Goureissy Condé ce mardi au poste de médiateur dans cette crise.
Guineelive suit pour vous
 
Ousmane Cissé
Partager