Partager

La crise sociopolitique qui secoue la Guinée depuis un certain nombre de mois,  interpelle, de près ou de loin, tout bon guinéen en vue de sauvegarder la paix sociale menacée de tous les côtés.

 

C’est dans cette dynamique que le Mouvement Social Guinéen (MSG), conscient de sa mission et du rôle qu’il doit jouer dans le processus de paix en Guinée, a initié du mardi, 19 au jeudi, 21 mars 2013 à Kindia un atelier de formation.

L’objectif dudit atelier de formation était de construire entre autres, des propositions de sortie de crise.

Ont pris part à cette rencontre de Kindia, la cité des agrumes, les représentants des Organisations de la Société Civile Guinéenne, du Patronat de Guinée, du syndicat et du comité civilo militaire.

A l’ouverture des travaux, les partenaires techniques et financiers notamment, OSIWA, USAID et NDI ont rappelé aux uns et aux autres que l’opposition dans la Démocratie, est pour le pouvoir ce qu’est l’essence (carburant) pour le véhicule. Selon eux, le Président Alpha Condé n’a pas d’ennemis que dans l’opposition, mais auprès de lui.

Un rapport final a sanctionné les travaux de trois jours.

Au sortir de la salle, certains participants nous ont livré leurs sentiments. C’est le cas de l’actuel Secrétaire Général de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG) et vice Président du Mouvement Social Africain (MSA), El Hadj Amadou Diallo qui précisera: « Mes impressions sont très bonnes, dans la mesure où, nous avons abouti à des conclusions et résultats positifs, c’est ce qui m’enchante à plus d’un titre. Parce que tout le monde a parlé de même langage, celui de la paix, de l’unité nationale et de la solidarité. »

Par ailleurs, Amadou Diallo a demandé aux leaders des partis de l’opposition de tout bord confondu, de regarder dans la même direction et de voir la Guinée en face et de la sortir de l’ornière.

Le Vice Président du Conseil National du Patronat Guinéen (CNPG), Alpha Saliou Diallo, Président Alex Pneu et mécanique CANAGUI SA dira que cet atelier leur a beaucoup inspiré d’espoir, car dit-il, il a été important qu’il y ait toutes les entités réunies en provenance des quatre coins du pays.

Diallo Saliou espère qu’avec  le MSG,  la Guinée pourra sortir de la crise et aller de l’avant.

C’est pourquoi, il a demandé aux opposants du parti au pouvoir d’être tolérants, indilgents et puis penser à la Guinée, à leurs frères et sœurs pour que dit-il, le pays se réconcilie et retrouve sa beauté d’antan.

Clôturant les travaux de trois jours, le Président  des Organisations Nationales de la Société Civile Guinéenne, Yamodou Touré insistera sur la consolidation de l’unité nationale pour un développement économique et social de la Guinée. Plus loin, Yamodou a félicité les organisateurs de la rencontre et souhaité que les conclusions finales soient orientées en vue de consolider l’unité d’action dans la résolution des crises entre les communautés devenues aujourd’hui, interdépendantes, indispensables pour que tous les guinéens unissent leurs efforts pour promouvoir les relations interguinéennes.

Des thèmes comme : la compréhension partagée de la crise et du contexte national, description des acteurs clés de la crise leurs positions, rôle de la communauté internationale, situation de la société civile face aux enjeux de la crise ont marqué le séminaire de Kindia qui connu la participation d’une cinquantaine de participants.

A noter que les conclusions issues de l’atelier de Kindia seront soumises aux parties en conflit en vue d’un dénouement heureux à la crise qui trouble la Guinée.

Sannou Camara 65 13 00 33

Partager