Partager
Nombreux sont des guinéens qui se demandent pourquoi le directeur général de la caisse nationale de sécurité sociale, Malick Sankhon n’a pas animé sa conférence de presse au cours de la quelle il devait annoncer la plainte qu’il a porté contre le président de l’UFDG, Mamadou Cellou Diallo.
Et bien de nos investigations, il ressort que la coordinatrice générale du RPG Arc-en-ciel, Madame Konaté Nanténin Chérif a haussé le ton pour dire clairement à Malick Sankhon, Alhousseine Makanéra Kaké et Laye Junior Condé que bien qu’ils soient membres du bureau politique national du parti au pouvoir, ils n’ont plus le droit de parler au nom du parti sans autorisation préalable.
Sur les mobiles de cette décision, notre source reste formelle. Les trois noms cités plus haut communique mal, voir mal et ne  tiennent pas des propos qui sont de nature à consolider la paix et l’unité nationale.
Malick Sankhon n’avait plus de choix que de ranger dans ses terroirs sa plainte contre Mamadou Cellou Diallo.
Il reste maintenant à savoir si Madame Konaté Nanténin Chérif  possède  l’aura qu’il faut pour communiquer au nom et pour le compte du parti au pouvoir dans les règles de l’art.
Mohamed Soumah
Partager