Partager
Après que le général Lamine Cissé a renoncé à la médiation dans la crise guinéenne, l’opposition radicale a fini par annuler la marche prévue pour ce lundi 8 avril et la journée ville morte de demain mardi.
Seulement voila, les guinéens ont une mauvaise image des manifestations de l’opposition en Guinée. Ainsi, Conakry, la capitale guinéenne qui  gronde chaque matin surtout les jours ouvrables est un peu calme ce lundi matin, d’après nos constats sur la circulation et les grands marchés de la capitale guinéenne.

A propos, il faut dire que les embouteillages qui n’en finissent pas dans la circulation ont connu une légère fluidité et pour cause. La plus part des citoyens ont préféré garé leurs voitures pour éviter des surprises désagréables.
Par ailleurs, certaines familles ont aussi donné des consignes fermes pour éviter que les enfants sortent de la maison. Prévenir, vaut mieux que guérir, nous enseigne la sagesse populaire.
Pour ce qui est du dialogue politique, il faut dire que le régime du président Alpha Condé a capitulé. Le médiateur de la communauté internationale, général Lamine Cissé qui était pressenti à renoncer finalement  sous la presse du pouvoir puisqu’il a été récusé par  l’autre partie, nous voulons parler de l’opposition radicale.
Le premier Ministre, Mohamed Said Fofana a aussi écris officiellement aux Nations Unies pour donner un autre médiateur à la Guinée. Ce médiateur s’ajoutera aux deux autres que sont Aboubacar Somparé  choisi par la mouvance présidentielle et Pr Salifou Sylla qui a bénéficié de l’estime de l’opposition radicale.

Il reste maintenant à savoir si la proposition de ses médiateurs nationaux et celui désigné par la communauté internationale retiendra l’attention de l’opposition radicale.

Naby Camara
Partager