Partager
La semaine dernière, les travailleurs et citoyens de la cité minière ont fêté à leur manière l’an 1 de l’arrêt des activités de l’usine qui reste la principale source de revenu pour les habitants.
Le préfet, le maire de la ville et le secrétaire général du syndicat des travailleurs ont été chassé de la ville. Et pas plus qu’hier , un sit-in était organisé devant le siège de la préfecture pour protester encore une fois sur l’attitude des autorités.
Hadja Mariam Bah, ministre de la fonction publique et du travail  a pris le courage des deux mains pour  aller à la rencontre des travailleurs. Et comme par le passé, elle a tenu des promesses pour la normalisation des choses dans un proche avenir.
La bonne  nouvelle, c’est que ce vendredi 12 avril, se tiendra la réunion sur la coopération guinéo-russe à Conakry. Et même si on ne parle pas de l’usine de Friguia, tout porte à croire ce problème qui empoissonne les relations entre la Guinée et la Russie sera au centre des débats.
Entre Moscou et Conakry, le courant ne passe pas bien, soutien un cadre du Ministère de la coopération internationale. En témoigne d’ailleurs des sorties médiatiques du premier ministre Russe qui a qualifiée la Guinée d’ingrat eu égard au passé glorieux entre les deux pays.
La Russie plus que quiconque a formé de nombreux cadres guinéens dans les domaines aussi divers et variés.
Il reste maintenant à savoir si la rencontre du vendredi amènera les frères ennemis au meilleurs sentiments.
 
Ousmane Cissé
Partager