Partager
Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est plus le parfait amour entre  le président Alpha Condé et le gouverneur de la banque centrale, le Dr Lounceny Nabéet pour cause. Depuis deux mois maintenant, la FESABAG,   Fédération Syndicale Autonome des Banques, Assurances et Micro-Finances de Guinée cherche à négocier avec le gouverneur de la banque centrale pour discuter des questions salariales et les conditions de vie et de travail des travailleurs du secteur bancaire. Mais en vain.
 
 
Seulement voilà, Lounceny Nabé ne s’est pas impliqué à fond pour trouver une solution au problème. Conséquence, la menace de grève se précise. Ce qui n’est pas un bon signe pour le pays avec son économie exsangue et la pauvreté qui va crescendo.
La Fédération Syndicale Autonome des Banques, Assurances et Micro-Finances de Guinée s’est finalement rabattu sur la primature pour rencontrer le Premier Ministre, Mohamed Saïd Fofana sur la question.  Le résultat de la primature est aussi maigre.
 
Et de source généralement bien informée, on apprend que le président Alpha Condé a appelé Lounceny Nabé pour lui dire dit-on « ses quatre vérités ».  Autrement, le chef de l’Etat guinéen estime que la situation perdure parce que  le gouverneur de la banque centrale, le Dr Lounceny Nabé ne pèse pas lourd dans la balance.Pour preuve ajoute notre source, au moment où le syndicat des banques appelle à une grève générale et illimitée, Lounceny Nabé, lui,   se trouve à l’étranger pour une mission.
Pourtant, il a deux vice gouverneurs qui pouvaient valablement le representé à l’étranger et s’occuper de la crise actuelle.
Pour rappel, il faut dire que le gouverneur de la banque centrale, Dr Lounceny Nabé est le frère de Barry Angola, allié et proche parmi les proche du président Alpha Condé. C’est ce dernier qui a recommandé le fils de la sœur de sa maman au président Alpha Condé pour qu’il soit nommer gouverneur de la banque centrale.
 Dr Lounceny Nabé doit donc sa nomination à son frère Barry Angola qui se bat actuellement comme un beau diable pour éviter le pire entre son frère et Alpha Condé.
 
 
Mohamed Soumah

 

Partager