Partager

Suite à la publication du décret portant convocation du corps électoral par le président Alpha Condé, la CENI, commission électorale nationale indépendante a aussitôt annoncé la reprise de la révision des listes électorale pour hier mardi.

 

Mais sur le terrain, force est de constater que la révision des listes électorales aussi bien à Conakry que dans le pays profond n’a pas véritablement démarrée. Difficile de dire à ce jour combien de jour cela va prendre, la seule certitude, c’est que le travail de la révision des listes électorales est trop immense pour être bien fait avant le 30 juin 2013, le jour J. Combien de temps cette opération prendra t-elle ?

La journée de présentation du fichier électoral 2010 à la presse nationale et internationale par la commission Electorale Nationale Indépendante  pour montrer la fiabilité du fichier qui devait avoir lieu le 26 mars dernier  à Conakry n’a pas eu lieu.
 Cette opération consistait  à présenter le fichier de 2010 tel que utilisé  pendant l’élection présidentielle du premier et second tour. Ce n’est pas tout car, ça devait  indiquer aux hommes de medias des anomalies  qui n’avaient pas permis à certains électeurs de voter.
 Cette démonstration devait être faite par un expert de l’Union Européenne qui expliquera le contenu du fichier électoral. Mais hélas. Comme on le voit, c’est une véritable course contre la montre qui semble désormais être fixée au 30 juin. Ce, pour des élections législatives libres, crédibles, transparentes et acceptées par tous. That is the question.

Naby Camara

Partager