Partager
Faute de consensus entre gouvernement et l’opposition radicale regroupé au sein du collectif, de l’ADP et du club des républicains, la marche du jeudi n’a vraiment pas eu lieu. Et malgré des arrestations et des blessés dont quatre par balles, l’opposition radicale n’entend pas baisser les bras.
 
C’est en tout cas ce qui ressort de leur réunion du jeudi soir au domicile du président de l’UFR, union des forces républicaines, Sidya Touré. Comme stratégie, l’opposition estime qu’il faut continuer à manifester pour avoir gain de cause. Difficile de dire si cette stratégie va marcher. La seule certitude, c’est que les citoyens jusque là déterminés commencent à se lâcher en témoigne le peu d’empressement des citoyens de Conakry à se mobiliser jeudi sur l’autoroute. En clair, même si ce n’était pas sur l’axe communément appelé  » axe du mal » ou la bretelle de hamdallaye-Bambeto-Cosa, il faut dire que ce sont les partisans de Mamadou Cellou Diallo qui sont toujours actifs sur le terrain et dans les rues.
Le jeudi, tous les journalistes et reporters sur le terrain ont remarqué et noter. Les  habitants des communes de KaloumMatamDixinn et Matoto sont restés calmes. Personne n’a bougé pour ainsi dire.
Ce sont les partisans de Mamadou Cellou qui ont quitté leur bretelle pour descendre sur l’autoroute.
 
Il reste maintenant à savoir si la marche du mercredi qui partira selon l’itinéraire choisi de l’aéroport au centre ville de Kaloum va mobiliser du monde.
 
 
Mohamed Soumah

 

Partager