Partager

Conakry 25 Avril 2013 – De sources hospitalières, le bilan officiel établi à 18h00 GMT, lors de la marche organisée par le Collectif de l’opposition, avec l’autorisation des autorités guinéennes, fait état de dix blessés et d’un cas de décès enregistré.

 

 Le gouvernement déplore vivement que les incidents de ce jeudi 25 avril 2013 aient entrainé la mort d’un manifestant. Il présente ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt et à ses proches.

 Le gouvernement exprime sa vive préoccupation sur le fait que le décès soit survenu des suites de blessures par balles.

 Le gouvernement a toujours officiellement et clairement interdit l’utilisation d’armes à feu dans le cadre du maintien de l’ordre.

 Le gouvernement réitère sa ferme volonté de continuer à protéger l’expression des libertés fondamentales et les droits de l’Homme. Il condamne fermement l’utilisation d’armes à feu pendant les manifestations, quels qu’en soient les utilisateurs et les circonstances.

 Le gouvernement informe que la Justice a été saisie et qu’une instruction judiciaire a été ouverte sur les circonstances du décès et des blessures par balles intervenus lors de la manifestation d’aujourd’hui. Il rassure que toute la lumière sera faite sur ce décès et ces blessures. A ce titre, il a sollicité une expertise balistique indépendante.

 Le gouvernement renouvelle sa profonde tristesse et sa compassion vis à vis de la famille des victimes.

Le Porte-parole du Gouvernement

M. Damantang Albert CAMARA, Porte-parole du Gouvernement, ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Emploi

 

Partager