Partager

L’opposition radicale pour éviter que le succès des marches ne soient mis au compte du président de l’UFDG qui mobilise la foule à toujours caressé de mobiliser du beau monde sur l’autoroute Fidel Castro, fief du parti au pouvoir.

 

 Comme il est de coutume, c’est la bretelle Hamdallaye-BambetoCosa sur la route le Prince fief de Mamadou Cellou Dalein Diallo qui descend dans les rues de Conakry.

Et bien, le gouverneur de la ville de Conakry, commandant Sékou Resco Camara n’entend pas se laisser faire. Il a dit clairement que les marches de l’opposition radicale doivent se faire sur la route le prince et non sur l’autoroute. Ce que le président de l’UFR, union des forces républicaines Sidya Touré ne veut pas entendre parler. C’est l’autoroute ou rien pour l’ancien Premier Ministre.

 

Le gouverneur a comme argument, le grand marché de Madina qui reste le plus grand du pays qui ne doit pas connaitre d’actes de vandalismes. A cet effet, Sékou Resco Camara propose le rond point Hamdallaye jusqu’à  l’esplanade du Stade du 28 Septembre.Ce que l’opposition radicale refuse.

 

Avec ses passes d’armes entre Sidya Touré et Sékou Resco Camara, il ne sera pas exagérer de dire que ce jeudi, le pire est à craindre. Surtout que le médiateur international, Said Djinnit n’a pas réussi à convaincre l’opposition radicale d’annuler sa marche du jeudi et de reprendre le dialogue avec le pouvoir.

Qui de Sidya Touré ou de Sékou Resco Camara aura le dernier mot? Guineelive suit pour vous

 

Mohamed Soumah

 

Partager