Partager

Jus qu’hier, le bilan provisoire de la marche de l’opposition guinéenne ne concernait que des blessés coté humain et de nombreux dégâts matériels. Mais au lendemain de cette marche, les choses commencent à tourner autrement.

 

De source proche du service Communication du Ministère de la sécurité et de la protection civile, on a annoncé ce vendredi la mort d’un policier qui a succombé à ses blessures.

 

Selon la même source, ce policier à été poignardé par les manifestants jeudi à l’aide d’armes blanche.

Au moment où nous allions sous presse, le Ministère de la sécurité selon la même source n’écartait pas la piste d’une plainte contre les organisateurs de la marche pour meurtre avec préméditation.

Et si cette option est retenue, il n’est pas exagérer de dire que l’agenda judiciaire sera chargé au pays à partir de la semaine prochaine.

 

Et  tout naturellement, Guineelive suit pour vous

Partager