Partager

Jusqu’au moment où nous allions sous presse, aucun leader ou parti politique de l’opposition radicale n’avait déposé sa liste de candidature à la commission de réception des candidatures à la villa 15 de la cité des Nations, a confié à Guineelive un membre de la commission qui a tenu à garder l’anonymat.

 

Et comme cela ne suffisait pas avec les multiples marches tintées de violences dans la capitale guinéenne qui a fait une trentaine de mort selon Mamadou Cellou Diallo de l’UFDG, des centaines de blessés et des dégâts matériels importants, l’opposition radicale a fait désormais des jeudi une journée de marche dans la capitale guinéenne.

Et le jeudi à venir, l’opposition radicale compte encore marcher mais cette fois-ci sur l’autoroute Fidel Castro. Pour selon le président de l’UFR, union des forces républicaines, Sidya Touré « pleurer  les morts » des violences politiques depuis l’arrivée du président Alpha Condé aux affaires le 22 décembre 2010.

L’itinéraire de la marche selon toujours Sidya Touré partira  sur l’autoroute à partir du carrefour de l’aéroport international de Conakry Gbessia jusqu’à l’esplanade du Palais du peuple.

 

Pour l’heure, les autorités guinéennes,  le gouvernement et singulièrement le gouverneur de la ville de Conakry, Commandant Sékou Resco Camara n’a pas encore réagit.

Il reste donc à savoir si contrairement aux autres marches pacifiques, celle de ce jeudi sera autorisée par le pouvoir sur l’autoroute Fidel Castro.

 

Et tout naturellement, Guineelive suit les derniers développement de la situation pour vous

 

Mohamed Soumah

 

Partager