Partager
Le dossier de l’affaire des 1999 carats de diamants qui oppose l’ancien président de la transition, général Sékouba Konaté, l’homme d’affaire Roda  Fawaz et l’opérateur économique el hadj Bouna Kéita était de nouveau devant la cour d’appel de Conakry ce lundi. Il était question pour la cour d’écouter les témoins dans cette affaire qui, défraie la chronique judiciaire et sociétale depuis près de  deux ans maintenant.
 
Pour l’occasion, la cour a reçu des témoins oculaires et pas des moindres. Au premier rang desquels figure en bonne place, le Commandant Naby Camara, alias B52 qui est le tout puissant coordonateur général de la sécurité présidentielle du président Alpha Condé. Il y avait aussi le colonel Abdourahmane Sanoh.
Dans les débats,  les avocats de Sékouba et de Roda Fawaz n’avaient pas répondu en masse  à l’audience. Un seul, Me Tall était présent. Les autres étaient aux abonnés absents.
Et puisqu’il était seul, Me Tall a demandé à la cour de reporter l’audition des témoins pour le 27 mai. Histoire selon lui de bien se préparer. Ce qui fut fait. L’audition des témoins a été reportée pour le 27 mai prochain.
Au sortir de la salle d’audience, nous avons voulu savoir ce que le coordonateur général de la sécurité présidentielle  Commandant Naby Camara,  connu sous le nom de B52 savait de cette affaire.
Au micro de Guineelive, il a notamment déclaré « je suis le témoin oculaire de cette affaire. El hadj Bouba Kéita avait envoyé les diamants  au général Sékouba Konaté parce qu’ il voulait avoir un peu d’argent pour sa campagne électorale à la présidentielle de 2010. Le général Sékouba Konaté  lui avait dit qu’il n’avait pas d’argent et qu’il ne voulait pas se mêler aux affaires de la présidentielle en sa qualité de président de la transition. Le général Sékouba Konaté avait alors confié les diamants à Roda Fawaz tout en lui disant que le jour où Bouna Kéita aura besoin de ses diamants de  lui remettre. Un jour,  général Sékouba Konaté  m’avait chargé personnellement  d’aller dire à Roda Fawaz de remettre les diamants à Bouna Kéita  qui en avait besoin ».  Avant d’ajouter que la transaction a eu lieu entre el hadj Bouna Kéita et Roda Fawaz  et que  « le général Sékouba Konaté n’a rien à voir dans cette affaire ». Ce qui est bien dit, selon B52.
Seulement voilà, Roda Fawaz qui est actuellement consul de la Guinée à Rabah  au Maroc n’était pas dans la salle d’audience  pour apporter la contradiction au Commandant Naby Camara, alias B52.
Toujours est-il que Sékouba a bel et bien retiré  les diamants de l’opérateur économique  Bouna Kéita pour les confier  à Roda Fawaz,  selon lui pour garder en attendant que Bouna ne le réclame.
Comme disent les juristes, la cour appréciera cette déclaration du Commandant Naby Camara, alias B52. Et l’on saura si le  général Sékouba Konaté qui a remis les diamants de ses propres mains à Roda Fawaz n’a rien à voir dans cette affaire de 1999 carats de diamants qui a une valeur marchande de plus de 2 millions de dollars.
 
Naby Camara
Partager