Partager

Dans le but de permettre aux étudiants des différentes universités du pays et découvrir l’environnement des professionnels juridiques (avocats, magistrats, huissiers notaires et juristes d’entreprise, l’Association des Juristes en Action pour le Droit (ADJAD) a primé ce samedi, 18 mai 2013 ses premiers lauréats. Il s’agit entre autres, du jeune Matin Bissy Léno, de l’université UNIC, de madame Bah née Aïssatou Baïlo Diallo de l’université Général Lansana Conté de Sonfonia et Léopold Abohoui de l’université UNIC de Lambanyi.

 

                       

L’organisation de cette première édition intitulée ‘’prix meilleur étudiant droit OHADA’’ a vu le jour grâce à la collaboration du ministère de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle, du Cabinet des notaires de Guinée,  du Cabinet Nimba Conseil, de l’IMEEC, l’ERSUMA, du  cabinet EPSILONE et  sur financement technique de l’Ambassade de France en Guinée.

A rappeler que le concours a débouchant sur la première édition du prix ‘’ meilleur étudiant droit OHADA, s’était bien déroulé en trois étapes notamment, la phase de présélection avec 44 candidats, la phase du test écrit avec 15 candidats à l’IMEEC et la phase d’entretien avec 7 autres candidats cabinet  Nimba Conseil devant un jury composé de trois personnes.  

Dans son discours de circonstance, le Président de l’AJAD, Momoya Sylla expliquera les raisons qui ont motivé l’organisation de ce prix qui, selon Sylla, a pour objectifs d’attirer l’attention des étudiants des facultés de droit de la Guinée sur l’importance du système juridique OHADA, comprendre l’état d’enseignement du droit OHADA dans les universités partenaires et rapprocher les facultés de droit aux professions juridiques afin de ramener la formation académique à la hauteur de l’environnement professionnel. »

Pour madame Fatoumata Yari Yansané Soumah, respectivement marraine du prix et présidente de la chambre des Notaires de Guinée dira qu’en milieu juridique, les bons étudiants donnent toujours des bons praticiens.

Me Fatoumata Soumah félicitera les organisateurs de cette initiative, car, ces derniers ont bien fait d’associer les notaires à cet évènement premier du genre.

Le droit dira la marraine, valorisera l’intégration qui sera bénéfique à tous les pays africains. La connaissance du droit précisera madame Yansané, est le premier  le niveau pour s’élever dans la société.

Avec une bonne connaissance de l’outil juridique, on peut bien construire la jeunesse, l’avenir du pays. Espère la présidente de la chambre des notaires de Guinée.

Djenabou Diallo, consultante au cabinet Nimba Conseil et membre de la commission de sélection rappellera le critère de classement des lauréats qui, selon elle, ont été envahis des questions concernant le comportement d’un avocat ou d’un juriste devant les stresses et personnalités,  histoire de comprendre effectivement le niveau des candidats en langue française.

Comblé de joie, le Fondateur de l’Université Unic, Souleymane Sylla a, en ses termes, félicité les lauréats pour des efforts que ces derniers ont fournis pour se hisser au sommet de leurs camarades de promotions.

Après avoir remercié les uns et les autres pour le déplacement effectué, Sylla Souleymane dira : « Bravo les lauréats, bravo les organisateurs ! Aujourd’hui, nous sommes numéro un, et demain, on fera mieux que ça.  Nous allons accompagner les initiateurs autant de fois qu’ils ont besoin de nous. Désormais, ils peuvent compter sur nous en cas de besoin. »

C’est par la remise du prix aux trois lauréats et la prise d’une photo d’ensemble dans l’enceinte de l’UNIC que la cérémonie a pris fin. Et le premier des lauréats suivra dit-on, une formation de stage de trois mois au Cabinet Nima Conseil.

Sannou Camara 655 13 00 33

Partager