Partager

La marche pacifque de l’opposition a encore dégénéré ce jeudi, 23 mai 2013 à Conakry. Cette offensive est à l’origine d’un violent affrontement  dommage qui a eu lieu entre les manifestants de l’opposition et les forces de l’ordre.

 

L’axe Bambéto-Aéroport, a été le théâtre d’un affrontement violent entre les manifestants et les forces de l’ordre. On dénombre plusieurs blessés graves dont Cellou Dalien Diallo, Président de l’UFDG ainsi que dans celui des forces de l’ordre qui a empêché la manifestation et la marche sur l’Autoroute Fidel Castro. Tout a tourné au vinaigre pour l’opposition, organisatrice de l’évènement.

Pour ce qui est des cas de morts, le bilan provisoire fait état de 3 morts parmi les manifestatnts. Les Corps selon nos sources, sont actuellement au CHU Ignace Deen dans la commune urbaine de Kaloum.

Faut-il signaler qu’au cours de accrochage, il y a eu l’usage des armes conventionnelles et armes inconventionnelles par les forces dites de l’ordre, fâchées le fait que l’opposition ait désobéi le gouvernorat qui avait fini par autoriser l’axe Hamdallaye-Dixinn Terrasse.

Actuellement, les quartiers bambéto, Hamdallaye, Château, Cosa et Enco5 sont encore sous tensions. Ce qui exposerait certains citoyens au danger.

A noter que l’opposition guinéenne était démembrée dans la marche d’aujourd’hui. Car, Les Sidya Touré, Aboubacar Sylla, Lansana Kouyaté étaient tous absents.

Signe de fâcherie ou début d’une dislocation ?

On verra bien…

Sannou Camara 655 13 00 33

 

Partager