Partager

Les plaidoiries des avocats de la défense qui ont débuté hier lundi se sont poursuivies ce mardi à la cour d’appel de Conakry. Et après Me Destephen Sidibé et Me Mory Doumbouyah, place à l’un des ténors du barreau guinéen. Il s’agit de Me Maurice Lamey Kamano.

 

Le doyen comme l’appelle affectueusement ses confrères a pris la parole pour dépeindre tout d’abord la société guinéenne. Pour lui, la Guinée est ce pays de l’Afrique de l’ouest  que Dieu a gaté en lui donnant tout. Mais le paradoxe selon l’avocat de l’Etat, c’est que depuis l’indépendance du pays en 1958, c’est que le pays qui a pourtant tout manque de tout: c’est ça le paradoxe guinéen, aux yeux du doyen Kamano qui ne croyait pas avoir   bien dit.

Justement,  c’est cet état de fait  selon Me Maurice Lamey Kamano que le président Alpha Condé une fois élu comme premier président démocratiquement élu de la Guinée voulait changer. Hélas, regrette l’avocat,  six mois après son investiture, des individus malintentionnés ont voulu freiner son élan en remettant en cause l’ordre constitutionnel pour prendre le pouvoir par les armes.

De là, il est passé cas par cas à élucider la lanterne de la cour sur la situation des accusés. Ainsi, il dira que le commandant Alpha Oumar Diallo dit AOB est le principal instigateur de ce complot. « Mais il a menti durant toute la procédure », a lance l’avocat.

Pour Me Maurice Lamey Kamano, un officier supérieur de l’armée ne doit pas agir comme ça puisque l’officier, c’est la parole d’honneur. Il qualifiera Madame Fatou Badiar Diallo de femme dangereuse qui avait accès  au palais présidentiel au temps du régime de feu général Lansana Conté.

Il abordera cas par cas le nom des accusés et leurs degré de responsabilité jusqu’à l’épuisement de la longue listes des prévenus. Pour lui, c’est sans doute, ils sont tous complices mais à des degrés différents.

Si tout va bien, vous aurez droit chères lectrices et lecteurs à la réquisition de l’avocat général. William Fernandez puisqu’il s’agit de lui est l’empereur des poursuites. Il dira pour sa part à l’opinion nationale et internationale ce qu’il reproche aux prévenus.

 

Et comme d’habitude, Guineelive suit pour vous

Partager