Partager

Comme prévu par les autorités en charge du système éducatif guinéen, les examens de fin d’année session 2013 se poursuivent sur toute l’étendue territoire nationale. Après l’examen  d’entrée en 7eme année la semaine dernière, le lundi 27 mai 2013 fut le démarrage  des  Épreuves du Brevet d’étude du premier cycle (B E P C).

 

    Dans la commune de matam, c’est le  secrétaire général du ministère de la communication représentant le  ministre à cette cérémonie de démarrage qui a lancé les épreuves.

Prenant la parole M. Mohamed  Condé  avant de  passer au lancement  des épreuves  dira : « nous venons de lancer les épreuves de brevet, qui  ouvre  la voix à l’enseignement, qu’on appel communément l’enseignement  secondaire, de second degré. A cet effet,  nous vous demandons de travailler dans l’honnêteté. J’insiste sur le thème, par ce que l’honnêteté est à la base de la loyauté, de la conscience dans la vie. Faite le travail en vous engageant à produire le meilleur de vous même, pour que vous soyez utile pour vous-même, pour votre famille et pour le pays »

De son coté, Aboubacar Sidiki Keita responsable du secrétariat au centre du lycée 1er mars  a fait la présentation de la physionomie de son centre « on peut compter 755 candidats inscrit dont 329 filles, 426 garçons et 52 surveillent  repartis dans 26 salles ». Poursuivant, il a fait savoir que ce  centre regorge des candidats venus de trois grands établissements de la capitale.

Pour sa part, la Directrice communale de l’éducation de Matam, Madame Aissata Deen Diallo a rendu public l’effectif des candidats de sa commune « la D C E de Matam compte 5 251 candidats dont 2 335 filles repartis dans 178 salles de classe pour 356 surveillants et 11 centre »

Pour terminer elle s’est réjouit de l’engouement qui régnait dans la salle avant de  prodiguer d’utiles conseils aux surveillants d’appliquer la règle « tolérance zéro ».

 

Daouda Yansané
664 442 343

 

Partager