Partager

Aux   environs de 7 h du Matin,  certains habitants du quartier Matam précisément  Matam pharmacie non loin des locaux de la mairie de Matam ont montré leur ras le bol face à l’insalubrité qui gangrène notre capitale Conakry.

 

Des dizaines de famille composée de femmes, jeunes et enfants armés d’ordures ont envahi la route Niger  pour déposer  des ordures de toutes sortes sur le passage des véhicules faute de  de dépotoir d’ordure dans leur quartier.

Selon une des manifestant, les autorités du pays sont restés indifférentes face à l’image qui ternie la belle capitale. « Nous vivons dans les quartiers avec des ordures de toutes sortes. La Guinée est un pays où les belles actions ne durent plus. L’opération de ramassage d’ordures qui a été entreprise par le gouvernement est presque au arrêt. Les chefs de quartier qui sont censé signaler ce problème sont restés bras croisé. Nous avons entrepris ce mouvement ce matin pour  faire comprendre aux autorités  que nous vivons dans l’insalubrité totale»,  a expliqué cette femme.

Informer de la nouvelle, les forces de l’ordre ont débarqué sur les lieux faisant usage de gaz lacrymogènes  sur les  manifestants. Mais qu’à cela ne tienne les manifestants  n’ont pas changé d’avis. Ils ont fait savoir aux hommes en uniforme qu’ils sont dans la pure réclamation de leur droit et les forces  de l’ordre devraient  laisser les   manifestants jouir de ce droit sans causer de dommages aux usagers de la route.

Non loin des lieux dans la cour de la maire,  nos regards étaient fixés sur les camions de transport des ordures stationnés là. Beaucoup de personnes se posent donc la  question de savoir à quoi vont servir ces engins garés dans cette cour.

 Sauf si le contraire se produit si non ces camions  ont été distribués dans les cinq commune de Conakry pour le transport des ordures dans ces communes.

 

Daouda Yansané

 

664 442 343

 

Partager