Partager

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication constituent de nos jours la locomotive de tout développement. Et le Ministre des Postes et Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’information le sait plus que quiconque.

 

En célébrant en différé ce mercredi la journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information célébrée le 17 mai de chaque année, le Ministre des Postes et Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’information a mobilisé du beau monde.

Le Ministre de la sécurité et de la protection civile, Madifing Niané, le ministre délégué au Transport, el hadj Tidjane Traoré, la direction générale de l’ARPT, autorité de régulation des postes et télécommunications, les services centraux de son département, les sociétés fournisseurs d’accès à internet  et des sociétés de téléphonies mobiles étaient présents dans la cour du département  pour célébrer en différé la journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information sous le thème « les TIC au service de l’amélioration de la sécurité routière ».

Pour la petite histoire, cette journée fut instituée  pour marquer l’anniversaire de la signature en 1865 de la première convention télégraphique internationale qui a entrainé la création de l’union internationale des télécommunications.

Le  choix du thème  de cette année intitulé « les TIC au service des de l’amélioration de la sécurité routière » n’est pas fortuit quand on voit l’évolution vertigineuse des nouvelles techniques de l’information et de la communication. D’où l’invite que le Ministre Oyé Guilavogui a faite au nouveau Ministre de la sécurité et de la protection civile, Madifing Niané à peine installé dans ses fonctions et son homologue délégué au Transport.

Pour célébrer cette journée, l’auditoire a tout d’abord eu droit à un exposé sur le thème par le chargé de Communication de la société  sur le thème de la journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information.

Dans son exposé, Mohamed Lamine Kéita, MED pour les intimes a d’abord parlé de la corrélation entre les nouvelles technologies de l’information et de la communication, la sécurité routière et le développement des NTIC dans la vie de l’homme.

Le conférencier parlera des chiffres liés aux accidents de la circulation avec des usagers de la route qui voulaient passer un SMS ou joindre un correspondant au volant.

Les pertes sur le plan économique se chiffrent à plus de 518 milliards de dollars par an. Pour MED, les NTIC sont certes indispensables mais les risques sont aussi nombreux. C’est pourquoi, il a demandé aux opérateurs de téléphonie mobile et tous ceux qui évoluent dans le secteur de conjuguer les efforts pour sensibiliser et informer les citoyens sur les dangers qu’ils courent en utilisant les NTIC au volant.

Le Ministre de la sécurité et de la protection civile, Madifing Niané prendra la parole pour souligner que l’importance de ce thème est capitale pour lui en ce sens qu’il prend fonction à la tête du département de la sécurité à un moment où  l’insécurité en tout genre va crescendo au pays. Parlant du rapport entre la sécurité et les NTIC, M.Niané soulignera que l’importance du thème se passe de tout commentaire et intéresse l’ensemble des services de sécurité.

« Toutefois, si les NTIC ne sont pas utilisés de façon responsable, les conséquences seront dramatique pour le pays ». Il a fini par demander au Ministre des  des Postes et Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’information  d’associer les deux départements pour sensibiliser ensemble les citoyens sur les dangers que représente les NTIC en matière sécuritaire  pour le pays.

Pour le Ministre délégué aux Transports, El hadj Ahmed Tidjane Traoré, les accidents de la route, avec notamment les NTIC constituent la première cause de mortalité au pays.

 L’importance des nouvelles technologies de l’information et de la communication se passe de tout commentaire aux yeux du Ministre. Selon les statistiques en sa possession, les NTIC au volant ont occasionné plusieurs centaines d’accident avec 200 personnes tuées et plus de 400 blessés. La Basse Guinée et la Haute Guinée restent particulièrement les plus touchées par le phénomène.

Pour relever les défis, il a demandé la définition claire des objectifs  et l’adoption d’un plan d’action pour des contrôles strictes des véhicules et automobilistes en circulation.

Prenant la parole pour sa part, le Ministre des Postes et Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’information Oyé Guilavogui a souligné que le gouvernement du président Alpha Condé en deux ans a déployé d’énormes efforts dans le domaine des NTIC pour l’amélioration des conditions de vie des guinéens. Puisque a dit M.Guilavogui, Les nouvelles technologies de l’information et de la communication constituent de nos jours la locomotive de tout développement.

Et sans être exhaustif, il a cité entre autre réalisation, le passage de la fibre optique en Guinée, le projet panafricain, le règlement des cotisations de la guinée au niveau des instances africaines  internationales, le projet d’installation des caméras de surveillance au niveau des grands carrefours de la capitale guinéenne et l’installation de plusieurs sociétés de fournisseurs d’accès à internet.

Ce n’est pas tout car il y a aussi l’expansion téléphonique à travers le désenclavement de plusieurs villes et villages qui n’avaient pas accès au téléphone portable qui révolutionne désormais le quotidien de plusieurs guinéens.

Cependant, le Ministre Oyé Guilavogui n’a pas passé sous silence les méfaits des téléphones portables sur la vie des citoyens. « L’inattention des usagers parfois en pleine circulation entraine des dangers qui coûtent des vies humaines ». Ce qui aux dire du  Ministre des Postes et Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’information doit interpeller la conscience de tous et de chacun sur le plan sanitaire et autres.

C’est pourquoi le ministre pour sa part a invité les sociétés fournisseurs d’accès internet à mettre un accent particulier sur la sensibilisation des citoyens pour prévenir les accidents de circulation.

Aux sociétés de la téléphonie mobile, le Ministre Oyé Guilavogui a demandé leur implication dans la construction des écoles et autres infrastructures communautaires comme le fait déjà si heureusement la société de téléphonie mobile MTN Areeba.

Enfin nos confrères de la société www.goafricaonline ont officiellement remis au Ministre l’annuaire officiel des opérateurs de Guinée pour l’année 2013. Ce bouquin sera gratuitement distribué sous le leadership du Ministre des Postes et Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’information.

Ce qui à n’en pas douter permettra aux citoyens et autres investisseurs d’accéder très rapidement aux structures étatiques et non étatiques du pays. Et c’est tant mieux pour le maintien de  la dynamique du changement.

Almamy Kalla CONTE

664 261 370

Partager