Partager
Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’opposition radicale a fait grand bruit, des morts, des blessés et des dégâts matériels importants pour rien. En témoigne l’accord obtenu dimanche tard dans la soirée par le facilitateur  désigné par la communauté international Saïd Djinnit. Pour ce qui est  des principaux points de revendication de l’opposition radicale,  la seule certitude, c’est que  la mouvance présidentielle et l’opposition radicale ont convenu d’aller ensemble aux élections législatives avec l’opérateur sud africain  Waymark et son partenaire local, Sabari technology.
Des quatre points de revendications, l’opposition radicale a obtenu  la participation des guinéens de l’étranger  aux élections législatives,  la libération des manifestants arrêtés lors des manifestations politiques, le repport de la date du 30 juin et leur participation aux élections législatives.
 Par ailleurs, Sidya Touré et les siens n’ont pas obtenu le départ du couple Waymark et Sabari technology  qui doivent gérer les élections législatives, la CENI reste aussi  une structure indépendante, selon les indiscrétions obtenues. Pas donc question de s’ingérer dans son fonctionnement.
Ce lundi, le facilitateur  désigné par la communauté internationale,   Saïd Djinnit rendra publique une déclaration finale et dans les jours à venir, le décret rapportant la date du 30 juin sera signé par le président Alpha Condé qui fixera une nouvelle date.
Guineelive suit pour vous
 
Mohamed Soumah
 
Partager