Partager

Face à la rupture du dialogue annoncé par l’opposition radicale suite aux incidents nés des affrontements entre militants de Mamadou Cellou Diallo et  forces de l’ordre sur la route qui mene au tribunal de première instance de Dixinn, Saïd Djnnit  qui a mené la facilitation entre les frères ennemis guinéens ne dort plus.

 

 

Depuis Dakar où il se trouve, il a immédiatement rallié Conakry samedi en provenance du Sénégal où il séjournait.

Selon nos sources, Saïd Djnnit arrive à Conakry pour prendre langue avec l’opposition radicale et la mouvance présidentielle dont le premier ministre Mohamed Saïd Fofana pour renouer le fil du dialogue.

Auparavant, la CEDEAO, Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest avait mandaté des  émissaires  à l’opposition guinéenne pour leur dire selon nos sources que l’heure est grave.

Sur tout autre plan, la CENI, commission électorale nationale indépendante a décidé de rendre visite aux différents états major des partis politiques de  l’opposition radicale pour discuter du nouveau chronogramme. Et déjà dans la foulée, on apprend que la commission électorale nationale indépendante a prévu six jours pour la révision des listes électorales.

L’union européenne qui est le principal bailleur de fonds de la Guinée à travers  Catrin Aston a donné au président Alpha Condé jusqu’au 31 octobre pour organiser les élections législatives en Guinée.

Il reste maintenant à savoir si les différentes négociations aboutiront pour le bonheur de la longue transition guinéenne qui n’a que trop durée.

 

Mohamed Soumah

 

Partager