Home Actualité Italie – Guinée : comment communiquer l’Afrique : le web 2.0

Italie – Guinée : comment communiquer l’Afrique : le web 2.0

1
SHARE

Après le lancement lundi,  le séminaire de formation des journalistes sur le thème comment communiquer l’Afrique : le web 2.0, l’enseignant-chercheur et  journaliste guinéen Taliby Dos Camara a exposé ce mardi sur la place des nouveaux medias dans le paysage médiatique.

 

 Dans son exposé le conférencier  a fait un parallèle entre la presse écrite et la presse électronique par rapport au fonctionnement, les avantages de chacun et des inconvénients, les besoins du lectorat, l’idée que les lecteurs se font des deux types de medias.

Pour le conférencier, la presse internet vient en complément et ne se substitut pas aux canaux traditionnels d’information.

A titre illustratif, il dira que la presse écrite est exhaustive, approfondie, alternative, lente, concentrée, instructive, réfléchie, assidue et calme tan disque la presse électronique est individuelle, ciblée, sélectionnée, rapide, entre autre.

Dans les débats, plusieurs questions ont été soulevés, notamment la cherté de l’outil informatique en  Guinée, son accessibilité.

L’un des formateurs a suggéré le partenariat entre des structures locales et les sociétés et entreprises pour la vulgarisation de l’internet en Guinée.

Laura Silvia Battaglia, professeur de journalisme à l’université Catholique de Milan, l’une des formatrices a fait aussi une comparaison avec l’Europe en parlant de l’information et la communication. Pour elle, avec le net, les sources d’informations du journaliste sont diversifiées. « le journaliste ne descend pas sur le terrain pour rechercher l’information, il fait sa recherche sur le net et travail sur place. Il copie des informations parfois difficiles à recouper et vérifier la source avec l’exigence de la  rapidité.

Dans ces conditions, Laura estime que les règles d’éthiques et de déontologies ne doivent pas changer mais plutôt les moyens de travail.

Entre la presse écrite et électronique, il y a aussi deux mondes. Des vieux qui sont attachés aux journaux pour s’informer tandis que les jeunes préfèrent l’internet pour s’informer et passer l’information.

Dans les débats, il est aussi apparu que l’audience de la presse électronique est plus élevée que celle de la presse écrite. Pour preuve, tous les grands journaux au monde ont leur  site d’internet. « Ces journaux publient presque  sur le net ce qu’ils mettent dans leur  journal.

Dans le travail, un accent a été mis sur la responsabilité du journaliste par Laura Silvia Battaglia.

Quand à l’écriture journalistique du site internet, Lorenzo Bagnoli, journaliste et formateur, il a aussi donné quelques conseils. Il s’agit des titres courts et sur une seule ligne, la nécessité d’éliminer les adjectifs, prépositions et adverbes non indispensables dans les articles pour les rendre plus digestes.

Comme pour dire que c’est bien partie avec cette formation offerte par l’ONG Assaman et la commune de Milan aux journalistes guinéens.

 

 

SHARE