Partager

Comme annoncé par votre quotidien Guineelive, le Ministre chargé de la sécurité présidentielle du président Alpha Condé, colonel Jean Claude Pivi était devant le pool de magistrat chargé d’instruire le dossier des massacres du 28 septembre.

 

 Et selon la FIDH, fédération internationale des droits de l’homme cité par nos confrères de RFI, radio France internationale, colonel Jean Claude Pivi a été inculpé par le pool de magistrat.

A l’image du colonel Moussa Tiégboro Camara, colonel Jean Claude Pivi va donc répondre devant la justice sur les massacres du stade du 28 septembre.

Pour rappel, il faut dire que le colonel Jean Claude Pivi fait parti des officiers de l’armée guinéenne qui ont fait la pluie et le beau temps. D’abord sous le régime du feu général Lansana Conté, plus précisément en 2008 avec une minuterie qu’il a conduit. Il se faisait appelé à l’époque, chef du village.  Puis au temps du CNDD, conseil national pour la démocratie et le développement du capitaine Moussa Dadis Camara. Nombreux  des militaires qui affirment que Dadis doit son pouvoir au colonel Jean Claude Pivi.

Par ailleurs, on parle de plus en plus de deux poids, deux mesures dans l’attitude de la communauté internationale. La France en effet  est accusée de garder  le principal accusé dans l’affaire du massacre du stade du 28 septembre à la date du même nom, lieutenant Aboubacar Toumba Diakité, l’ancien aide de camp du président du conseil national pour la démocratie et le développement du capitaine Moussa Dadis Camara.

 

Naby Camara

Partager