Home Actualité Affaire du 19 juillet : Me Bassirou Barry a interrompu sa...

Affaire du 19 juillet : Me Bassirou Barry a interrompu sa plaidoirie à cause d’un malaise

6
SHARE

Le dossier de l’attaque contre la résidence privée du chef de l’Etat  dans la nuit du 18 au 19 juillet 2011 tire à sa fin. A ce jour, il ne reste  que deux avocats pour clôturer les débats en attendant les répliques de part et d’autres.

$seulement voila, il y a problème.

 

 Me Bassirou Barry, ancien Ministre de la justice sous le régime du feu président général Lansana Conté et qui a prêté serment pour la première fois en 1959  comme avocat dans la salle d’audience de l’actuel cour d’appel de Conakry selon sa propre version va mal, très mal, confie certaines sources proches des avocats. Dans ce dossier, il plaide pour le fils de son frère, Baba Alimou Barry que le parquet affirme avoir été arrêté avec 7 armes de guerre dans la concession de son beau père, el hadj Boubacar Diallo.

 

Le jeudi dernier, il avait commencé sa plaidoirie. Mais à cause du non paiement des primes des jurés, il n’a pu continuer vendredi. C’est hier lundi qu’il a repris sa plaidoirie. En plaidant lundi, tous les observateurs dans la salle d’audience l’on noté. Il était difficile d’entendre la voix de Me Bassirou Barry au point que le président de la cour Me Fodé Bangoura était obligé de lui demandé presque à tout moment d’élever sa voix pour que la cour entende.

A la pause à 13 h, Me Barry  a été pris par un malaise. Il était obligé  d’interrompre   sa plaidoirie à cause de ce  malaise. Il aurait été transporté d’urgence dans un centre hospitalier, rapporte un avocat.

Le dernier avocat qui devait clôturer les débats, Me Mohamed Traoré a pris la parole pour faire son introduction. C’est ce dernier qui va continuer ce mardi.

 

Il reste maintenant à savoir si Me Bassirou Barry va se rétablir de sitôt et revenir à la barre pour terminer sa plaidoirie.

 

Guineelive suit pour vous

SHARE