Partager

Il y a plusieurs mois, le Gouvernement de la 3ème République avait lancé un concours de recrutement à l’intention des jeunes diplômés sans emplois à la Fonction Publique.

Plus de 25 mille candidats avaient participé à cette compétition dans le but de pouvoir décrocher un emploi.

Malheureusement ! L’Etat n’a eu besoin que de  1400 candidats sur 25.000 qui avaient postulés pour la même cause au départ.

 

Les résultats affichés ce jeudi, 4 juillet 2013 au grand dam des candidats en font foi.

Informés de la chose, les candidats et leurs proches ont pris d’assaut ce matin vendredi, 5 du mois courant, les ministères de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Education Civique ainsi que de la Fonction Publique, histoire de savoir leurs sorts.

 Hélas ! Ils sont catastrophiques les résultats selon les candidats.

La plupart de ceux qui ont raté le navire, ont quitté les lieux tout en scandant des propos de malédiction à l’encontre des organisateurs qu’ils ont qualifiés de pervers.

Pour consoler ces derniers, il y avait des personnes qui disaient : « Il ne faut pas pleurer pour ça. Ce n’est pas la fin du monde. La Guinée c’est ça, l’affinité, l’affairisme, le clientélisme… Il fallait chercher 3 millions de francs guinéens au lieu de participer à ce genre de concours, car, tout se négocie depuis le haut lieu… Ne pleure pas hein !… Ici, la culture de justice, de vérité, de compétence et de professionnalisme est enterrée. Du courage ok ? »

Sannou Camara 655 13 00 33 

Partager